X5 E70 3.0d (2007) - Voiture de série - Fonds d'écran - BMWorld.fr - Le monde des BMW

Thème bmworld

Fond d'écran X5 E70 3.0d (2007)

X5 E70 3.0d (2007)
Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 Photos 01 à 20 Suivant
01 - X5 E70 3.0d (2007)
02 - X5 E70 3.0d (2007)
03 - X5 E70 3.0d (2007)
04 - X5 E70 3.0d (2007)
05 - X5 E70 3.0d (2007)
06 - X5 E70 3.0d (2007)
07 - X5 E70 3.0d (2007)
08 - X5 E70 3.0d (2007)
09 - X5 E70 3.0d (2007)
10 - X5 E70 3.0d (2007)
11 - X5 E70 3.0d (2007)
12 - X5 E70 3.0d (2007)
13 - X5 E70 3.0d (2007)
14 - X5 E70 3.0d (2007)
15 - X5 E70 3.0d (2007)
16 - X5 E70 3.0d (2007)
17 - X5 E70 3.0d (2007)
18 - X5 E70 3.0d (2007)
19 - X5 E70 3.0d (2007)
20 - X5 E70 3.0d (2007)
Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 Photos 01 à 20 Suivant

X5 E70 3.0d (2007)


Dynamisme, fonctionnalité et exclusivité – une alliance parfaite : Le nouveau BMW X5

Son prédécesseur a ouvert la voie à une catégorie automobile entièrement nouvelle. Aujourd’hui, le nouveau BMW X5 fait de la conduite au volant d’un Sports Activity Vehicle (SAV) une expérience encore plus fascinante.
Des moteurs puissants à huit et à six cylindres, la transmission intégrale permanente BMW xDrive à nouveau évoluée et un train de roulement d’une conception inédite lui confèrent une agilité et un dynamisme hors pair.
Le nouveau V8 mobilise 261 kW (355 ch), le nouveau six cylindres en ligne à carter en magnésium et aluminium délivre 200 kW (272 ch), alors que le nouveau six cylindres en ligne diesel tout aluminium avec injection à rampe commune de la troisième génération est fort de 173 kW (235 ch).
L’habitacle spacieux et polyvalent du nouveau BMW X5 offre une fonctionnalité maximale et de la place à un maximum de sept personnes. Grâce à des équipements innovants et à une finition haut de gamme, l’intérieur dégage en même temps l’exclusivité d’une berline de luxe. Le nouveau BMW X5 est le premier SAV pouvant se doter de la direction active, de l’AdaptiveDrive (antiroulis plus amortisseurs adaptatifs) et de l’affichage tête haute et évoluant en série sur des pneus de sécurité antidéjantage.

C’est avec un comportement encore plus dynamique et encore plus de souveraineté que le nouveau BMW X5 poursuit la marche triomphale d’un concept automobile hors du commun. Avec son devancier, BMW avait ouvert le segment inédit des SAV. Véhicule de grand prestige à la fois spacieux, luxueux, polyvalent et robuste, qui grâce à sa transmission intégrale à gestion électronique ne présente pas seulement d’excellentes qualités dynamiques, mais aussi toutes les conditions nécessaires pour des échappées tout terrain, le BMW X5 avait fait fureur dès sa première apparition. 580 000 unités vendues dans le monde entier reflètent bien le succès de cette stratégie.

Le dynamisme typique de BMW – sans égal dans le segment des SAV

Pendant tout son cycle de production, le premier SAV au monde a réussi à conserver son statut de véhicule de référence dans le domaine du comportement dynamique. Avec le nouveau BMW X5, les ingénieurs spécialistes du moteur, de la transmission et du châssis ont placé la barre encore plus haut en matière de débit de puissance, d’agilité, de dynamisme et de confort de suspension. L’expérience au volant est toujours déterminée par la garde au sol importante et la position rehaussée au volant. Les principes de base de la carrosserie autoporteuse, de la suspension à roues indépendantes et de la transmission intégrale permanente pilotée à répartition variable du couple sont également maintenus. Les moteurs à essence et diesels à huit et à six cylindres ont fait l’objet d’une refonte importante leur conférant encore plus de puissance et de velouté. Le train de roulement qui assure la transmission souveraine de la puissance moteur sur la route – ou bien aussi sur la piste de terre – a, quant à lui, été entièrement reconçu.
La combinaison d’un essieu avant à doubles triangles et de l’essieu arrière du type Integral IV telle que réalisée sur le nouveau BMW X5 est unique dans le segment des SAV. Cette conception ambitieuse autorise des accélérations transversales particulièrement élevées, une marche en ligne droite extrême-ment stable et un confort de roulement exemplaire. La direction à crémaillère à démultiplication variable est une autre nouveauté. Autour de la position neutre, elle facilite la tenue de cap constante et précise, en virage, lorsque l’angle de braquage augmente, le conducteur ressentira par contre une réaction plus directe de la direction. Le nouveau BMW X5 est aussi le premier véhicule de sa catégorie à pouvoir se doter, en option, d’une direction active avec fonction Servotronic. Elle adapte, de plus, la démultiplication de la direction à la vitesse momentanée, accroissant ainsi encore l’agilité du véhicule. A vitesse élevée, la direction active assure une stabilité directionnelle encore plus imperturbable. Pour faire des créneaux ou autres manœuvres, il suffit par contre de deux tours de volant pour aller de butée en butée.
La direction active apporte aussi une contribution active à la stabilisation du véhicule. Ainsi par exemple, elle évite dans une large mesure que la voiture ne se dérobe en cas de freinage sur des revêtements inhomogènes (adhérence différente d’un côté par rapport à l’autre) en déclenchant un léger contrebraquage ciblé.

Première mondiale : AdaptiveDrive avec transfert de données via FlexRay

Le nouveau BMW X5 est aussi le premier SAV à pouvoir être équipé en option du système AdaptiveDrive qui offre une gestion harmonisée des barres antiroulis et des amortisseurs. A l’aide de capteurs, AdaptiveDrive saisit et détermine sans cesse les données relatives à la vitesse, à l’angle de braquage, à l’accélération transversale et longitudinale et à l’accélération de la carrosserie et des roues ainsi qu’à l’assiette. Sur la base de ces informations, le système pilote tant les vérins rotatifs des barres antiroulis que les valves électromagnétiques des amortisseurs. Il peut ainsi réguler à tout instant le roulis et l’amortissement en tenant compte de la situation donnée.
Avec AdaptiveDrive, le nouveau BMW X5 fait preuve d’un comportement routier d’une souveraineté inégalée dans ce segment de voitures. AdaptiveDrive offre un tarage de base sport et un tarage de base confort entre lesquels le conducteur peut choisir par simple actionnement d’une touche.

Pour assurer la coordination rapide et fiable indispensable dans ce contexte, le système de transmission de données haute vitesse FlexRay est inauguré avec AdaptiveDrive. Ce système porté à la série par un consortium de développement dans lequel BMW est l’un des chefs de file, se distingue par une capacité de transfert jusqu’ici inconnue. Les différentes aides à la conduite peuvent ainsi échanger encore plus vite les données relatives au véhicule. Les interventions gagnent ainsi encore en précision. Le nouveau BMW X5 est le premier véhicule au monde à mettre en œuvre la technologie FlexRay

Précision encore accrue : la transmission intégrale intelligente BMW xDrive

Sur le nouveau BMW X5, le système de transmission intégrale variable piloté BMW xDrive agit, lui aussi, avec une précision jamais atteinte. L’atout particulier de cette transmission intégrale intelligente signée BMW réside dans sa capacité de favoriser sensiblement tant la traction sur des sols non asphaltés que le dynamisme de roulage. Dans les situations normales, cette transmission intégrale permanente répartit le couple moteur à raison de 40/60 entre les roues avant et arrière. Elle réagit avec rapidité et précision à tout changement de la nature du sol ou de la situation de conduite en adaptant la répartition du couple de manière variable à la nouvelle donne.
Via une boîte de transfert avec un embrayage multidisques piloté, le système envoie à tous moments le couple moteur là où il peut être exploité au mieux. xDrive favorise ainsi le dynamisme du nouveau BMW X5, parce qu’il contrecarre très tôt toute tendance au survirage ou au sous-virage sur les parcours sinueux. L’envie de foncer en dehors des chemins battus est entretenue avec autant d’efficacité. Même sur les terrains difficiles, la traction sera toujours maximale, parce que le système envoie le couple de manière variable et à la vitesse de l’éclair aux roues bénéficiant du meilleur coefficient d’adhérence.

Gestion intégrée du châssis avec une qualité de régulation optimale

Pour assurer une répartition rapide et précise du couple moteur, la transmission intégrale xDrive, le contrôle dynamique de la stabilité (DSC), la gestion moteur et la direction active sont interconnectés par le biais de la gestion intégrée du châssis. C’est ainsi qu’entre autres, la répartition du couple, l’intervention individuelle sur les freins de roue et la gestion moteur sont entièrement harmonisées. Cette régulation intégrée du train de roulement se traduit par un maximum de dynamisme et de sécurité active.

DSC enrichi de nouvelles fonctionnalités

Le nouveau BMW X5 dispose d’un DSC plus performant, optimisé en termes de confort et de fonctionnalité. Enrichie par de nombreuses fonctionnalités, cette aide à la conduite contribue tout particulièrement à une conduite sûre, mais en même temps active. Parmi les fonctions de base du DSC, il faut compter le contrôle dynamique de la stabilité comme l’indique son nom, mais aussi le système antiblocage des roues (ABS), l’antipatinage à régulation électronique (ASC), le contrôle de stabilité de la remorque, la gestion de la motricité en descente (HDC, Hill Descent Control), le contrôle dynamique du freinage (DBC) qui maximise automatiquement la pression de freinage si une décélération importante s’impose, ainsi que le contrôle du freinage en courbe (CBC). Ce dernier écarte la tendance au survirage indésirable en cas de léger freinage en virage. Le blocage automatique piloté du différentiel (ADB, Automatic Differential Brake) réalise une fonction de blocage inter-roues freinant automatiquement une roue qui tend à patiner.
De plus, le nouveau DSC optimise l’effet du système de freinage hautes per-formances de différentes manières. Ainsi compense-t-il tout évanouissement de l’effet de décélération lorsque les freins souffrent d’une sollicitation thermique extrême en augmentant la pression de freinage de manière ciblée (fonction antifading). L’établissement d’une pression de freinage modérée met les freins en configuration de pré-freinage dans les situations laissant présager une décélération imminente. La fonction freins secs intervenant régulièrement sur route mouillée optimise les performances de freinage sous la pluie. L’assistant au démarrage facilite, quant à lui, le démarrage en côte. Le nouveau BMW X5 dispose de plus d’un frein de stationnement à commande hydraulique et électromécanique. Celui-ci peut être activé ou desserré par actionnement d’une touche.

Le DTC autorise plus de patinage et crée un surplus de dynamisme

Conformément à son potentiel dynamique élevé, le nouveau BMW X5 dispose aussi du contrôle de traction dynamique (DTC), soit un mode spécial du DSC spécialement adapté au nouveau BMW X5 qui est activé par le biais d’une touche logée sur la console centrale. Surtout utile pour la conduite en dehors des rubans asphaltés, le DTC relève les seuils d’intervention du DSC sur le moteur et les freins, facilitant ainsi au BMW X5 de «décoller» en laissant légèrement patiner les roues, par exemple sur de la neige peu tassée ou sur du sable. Le DTC permet en même temps une conduite plus sportive et active sur le goudron.

Le premier SAV chaussant des pneus antidéjantage de série

Le nouveau BMW X5 est le premier véhicule de sa catégorie à recevoir des pneus antidéjantage (runflat) de série. Ces pneus de sécurité sont montés sur des jantes à épaulement spécial (extended hump) ; le nouveau BMW X5 chausse des pneus runflat de la quatrième génération. Présentant des flancs plus rigides, ces pneus sont nettement moins sujets à des pannes justement en dehors des routes bitumées. Mais si jamais un pneu runflat devait se dégonfler totalement, cela n’empêche pas le conducteur du X5 de poursuivre son chemin. Lorsque le véhicule est chargé, il peut continuer à une vitesse maximale de 80 km/h sur environ 150 kilomètres, lorsque le véhicule est peu chargé, cette distance peut être nettement plus grande. De série, le nouveau BMW X5 évolue sur des jantes en alliage léger de 18 pouces chaussées de pneus de dimension 255/55. En option, des jantes en alliage léger de 19 et de 20 pouces sont disponibles ; les dimensions maxi. des pneus, eux aussi du type runflat, sont alors de 275/40 à l’avant et de 315/35 à l’arrière. L’indicateur de dégonflage (RPA) avertit le conducteur aussi en cas de crevaison lente.
Les écarts par rapport à la pression de gonflage normale sont détectés par comparaison continue de la vitesse de rotation des roues, l’avertissement est donné par un symbole graphique s’affichant sur le visuel du combiné d’instruments.

Toujours souverain : le V8 essence

Un SAV appartenant au segment de grand prestige a besoin d’une source de puissance fournissant un punch impressionnant tout en convaincant par un velouté maximal. Deux moteurs à essence et un diesel à la hauteur de cette ambition sont mis à la disposition du nouveau BMW X5. C’est surtout le huit cylindres à essence profondément revu pour animer le BMW X5 4.8i qui atteint un niveau de puissance inédit. La top motorisation puise une puissance de 261 kW (355 ch) dans une cylindrée de 4 799 centimètres cube, atteint un couple maximal de 475 Newtons-mètres disponibles entre 3 400 et 3 800 tr/mn et incarne le dynamisme efficace au plus haut niveau.
Passant en 6,5 secondes de zéro à 100 km/h, le X5 4.8i marque un nouveau record, sa vitesse de pointe est bridée à 240 km/h par l’électronique.
Bien que la puissance ait progressé de 11 pour cent par rapport au modèle précédent, la consommation de carburant a baissé de 5 pour cent.
Elle s’établit à 12,5 litres aux 100 kilomètres selon le cycle de conduite européen. Le nouveau V8 équipant le BMW X5 4.8i respecte aussi les valeurs stipulées par la norme antipollution Euro 4 et la classification ULEV II en vigueur aux Etats-Unis.

Avide de monter dans les tours et léger : le six cylindres en ligne essence

Le six cylindres en ligne à essence animant le nouveau BMW X5 3.0si reflète, lui aussi, le dernier état de l’art dans la construction de moteurs.
Le groupe de 3,0 litres sait impressionner tant par sa capacité de monter en régime que par son fonctionnement silencieux et harmonieux.
Sa puissance maximale est de 200 kW (272 ch), son couple maxi. de 315 Newtons-mètres est atteint à 2 750 tr/mn.

Faisant appel à un carter en magnésium et aluminium, le nouveau six cylindres n’affiche que 161 kilogrammes, soit 10 kilogrammes de moins que son aîné – un atout favorisant la répartition équilibrée des charges sur essieux et, donc, l’agilité du véhicule tout en abaissant la consommation de carburant.
Le BMW X5 3.0si met 8,1 secondes pour parcourir le zéro à 100 km/h et pousse jusqu’à 225 km/h. Lorsqu’il chausse des pneus de type H, la vitesse maximale est bridée à 210 km/h par l’usine. En moyenne, il consomme 10,9 litres aux 100 kilomètres selon le cycle européen (valeur provisoire), soit une baisse de 14 pour cent par rapport à son devancier – alors que la puissance est en hausse de 18 pour cent.

Plein de punch et de velouté : le six cylindres diesel tout aluminium avec rampe commune de 3e génération et injection piézo-électrique

C’est par un débit de puissance exemplaire que la variante diesel du nouveau BMW X5 répond, elle aussi, au naturel du SAV de grand prestige.
Le six cylindres en ligne allégé de 25 kilogrammes par rapport à son prédécesseur grâce à son carter tout aluminium, mobilise 173 kW (235 ch) dans une cylindrée de 3,0 litres. Le couple maximal de 520 Newtons-mètres est disponible entre 2 000 et 2 750 tr/mn. Le turbocompresseur sur échappement de conception nouvelle à géométrie variable et à réglage électrique brille par sa réponse rapide. Doté d’une rampe commune de la troisième génération, le six cylindres animant le BMW X5 3.0d dispose de plus du système d’injection le plus moderne existant aujourd’hui pour moteurs diesel. Ses injecteurs piézo-électriques assurent une injection efficace et précise du gazole dans les six chambres de combustion, sous une pression de 1600 bars. La combustion n’est pas seulement très énergique et économique, mais aussi propre. Un filtre à particules implanté près du moteur ainsi qu’un catalyseur à oxydation logé dans le même carter se chargent de dépolluer les gaz d’échappement dans le respect de la norme Euro 4.
Le nouveau BMW X5 3.0d s’acquitte du zéro à 100 km/h en 8,3 secondes et file à une vitesse maximale de 216 km/h (210 km/h avec des pneus de type H). La consommation de gazole se limite à 8,7 litres aux 100 kilomètres selon le cycle de conduite européen et diminue donc de 7 pour cent par rapport au devancier, alors que la puissance s’est accrue de 8 pour cent.

Une nouvelle boîte automatique à six rapports offrant des change-ments de vitesses plus rapides et un confort de commande amélioré

De série, la transmission est assurée sur le nouveau BMW X5 par une boîte automatique à six rapports évoluée. Cette nouvelle boîte sélectionne les rapports à une vitesse inégalée et avec une précision et une efficacité incomparables. Un convertisseur d’une nouvelle technique et un logiciel particulièrement performant raccourcissent les temps de passage des vitesses et les temps de réaction de jusqu’à 50 pour cent. Grâce à un accès direct au rapport cible, il ne faut pas non plus compter de temps supplémen-taire lorsqu’on saute un ou plusieurs rapports au rétrogradage. Avec son dynamisme de commande exceptionnel et sa transmission extrêmement directe du couple, la nouvelle boîte automatique à six rapports favorise la conduite sportive et active du nouveau BMW X5 d’une manière impressionnante. Mais elle facilite aussi la conduite décontractée, confortable et économique aux régimes inférieurs.

Nouveau sélecteur de vitesses électronique

La boîte automatique est commandée via un sélecteur de vitesses électro-nique également inauguré sur le nouveau BMW X5. La grille correspond à la grille habituelle d’une boîte automatique, mais la position parking est enclenchée par actionnement d’une touche intégrée au sélecteur ; ce dernier reprend sa position de départ après chaque actionnement. La commande de la boîte n’est pas mécanique, mais passe par des signaux électriques. Pour activer le mode manuel, il suffit d’amener le sélecteur sur l’axe de gauche.
On peut alors passer les rapports manuellement en mode séquentiel.
Le nouveau sélecteur de vitesses se distingue par des débattements courts et ergonomiques. Autre atout de cette commande confortable : sur la console centrale, il reste de la place pour des vide-poches et porte-gobelet supplémentaires.

Prestance et élégance : le style

Par rapport à son prédécesseur, le nouveau BMW X5 a gagné 18,7 centi-mètres en longueur et 6,1 centimètres en largeur. Dans l’habitacle, cette croissance se traduit par un gain de confort et de fonctionnalité sensible. L’allure extérieure de la cinq portes est, quant à elle, empreinte d’élégance musclée. Les stylistes ayant dessiné la carrosserie ont réussi à faire évoluer les proportions du SAV en douceur tout en accentuant encore plus l’impression d’agilité dégagée par le véhicule dans son ensemble. Y contribuent non seulement les porte-à-faux réduits à l’avant et à l’arrière ainsi que les grandes roues. L’équilibre optique entre la partie avant et la partie arrière conduit également à des proportions harmonieuses qui sont, quant à elles, un indice direct de la transmission quatre roues motrices du nouveau BMW X5.
Son empattement allongé confère nettement plus de stabilité et de prestance au nouveau BMW X5. La silhouette élancée est limitée par le montant arrière solide. Les lignes de tous les montants allant en convergeant, la ligne de toit s’en trouve raccourcie en conséquence, ce qui renforce aussi l’impression globale d’élégance et de finesse. Le coup de gouge à hauteur des poignées de porte, légèrement ascendant vers l’arrière, est un autre élément de style BMW classique attirant le regard. Il prend naissance à l’arrière des passages de roue avant et, sans être interrompu par les optiques arrière, il embrasse aussi toute la poupe.

Museau expressif, arrière musclé

Les contours vigoureux du capot moteur, les lames au modelé tridimensionnel dans les naseaux BMW et les ensembles optiques intégrés dans les ailes donnent leur expressivité à l’avant du véhicule. Les phares ronds doubles sont légèrement biaisés dans leur partie supérieure et confèrent un regard concentré à l’avant du nouveau BMW X5. Celui met également en scène son élégance musclée sur la partie arrière. La ligne de lumière haute du bouclier arrière souligne la largeur du véhicule et, par là, sa tenue de route imperturbable. La structure horizontale des optiques arrière au look en L typiquement BMW qui débordent bien sur le hayon arrière vient également étayer cette impression. Quatre guide-lumière sont à l’origine d’un look nocturne marquant.
L’alternance de surfaces concaves et convexes allie le rayonnement puissant typique des SAV de BMW à la prestance élégante d’une automobile de grand prestige. Elle crée un jeu de lumière et d’ombre dynamique qui symbolise une certaine légèreté tout en structurant très clairement les surfaces. Les passages de roue enflés expriment stabilité et solidité et de concert avec la voie large, ils contribuent à l’allure individuelle du nouveau BMW X5.

Aérodynamique, sûre et spacieuse : la carrosserie

Parmi les qualités caractérisant son style extérieur, il faut aussi citer les valeurs aérodynamiques extrêmement réussies du nouveau BMW X5. Les coefficients de portance réduits bénéficient tant au dynamisme qu’à la sécurité.
Et avec un coefficient de pénétration dans l’air de 0,33 (X5 3.0si), le véhicule se hisse aussi à la tête de son segment dans cette discipline.
Le nouveau BMW X5 mesure 4 854 millimètres en longueur et 1933 en largeur. La croissance par rapport à son devancier se traduit par un gain de place et de modularité très net à l’intérieur. Le nouveau BMW X5 offre cinq places dignes de ce nom, plus que confortables et parfaitement adaptées aussi aux voyages au long cours.

Souplesse maximale : deux places d’appoint sur la troisième rangée

La possibilité d’intégrer une troisième rangée de sièges disponible en option en départ usine est une autre preuve de la grande flexibilité duvéhicule.
Cette rangée ajoute deux places confortables pour des personnes d’une taille jusqu’à environ 1,70 mètre. Les deux sièges sont dotés de ceintures de sécurité à trois points et enrouleur automatique et d’appuie-tête réglables en hauteur. Pour faciliter l’accès à la troisième rangée de sièges, la deuxième rangée est pivotée vers l’avant telle quelle sans rabattre les dossiers de sièges. Des poignées creuses encastrées dans le revêtement intérieur des montants centraux arrière permettent de prendre appui lorsqu’on monte à bord. Lorsqu’on n’a pas besoin des sièges d’appoint, on peut les escamoter séparément et entièrement dans le plancher du compartiment à bagages.
A bord du nouveau BMW X5, les passagers de la deuxième rangée de sièges bénéficient d’un espace aux genoux en hausse de 40 millimètres par rapport au devancier.
Derrière le hayon qui s’ouvre en deux parties, le compartiment de chargement est généreux. Sa longueur a progressé de 100 millimètres.
Un rangement supplémentaire sous le plancher sur les véhicules dépourvus de la troisième rangée de sièges cube 90 litres. Le volume total du compartiment à bagages s’est accru de 110 litres pour atteindre 620 litres (selon la norme VDA) sur la variante à cinq places du nouveau BMW X5, soit une hausse de 22 pour cent. Lorsque la banquette fractionnable dans un rapport asymétrique de la deuxième rangée de sièges est entièrement rabattue, le volume de chargement passe à 1750 litres (+ 200 litres ou + 13 pour cent par rapport au devancier). Même lorsque la troisième rangée de sièges est en place, il reste toujours un volume de rangement de 200 litres.

Construction légère intelligente : solidité en hausse, poids presque constant

Bien que les dimensions extérieures aient progressé, les concepteurs ont réussi à maintenir le poids du nouveau BMW X5 à un niveau pratiquement inchangé tout en rendant sa carrosserie encore plus rigide en torsion.
Pour pouvoir gagner de l’espace et augmenter la solidité sans prise de poids significative, ils ont misé sur une construction légère intelligente rigoureuse. C’est ainsi que tant le choix des matériaux que la disposition et la géométrie des longerons, traverses et autres supports reposent sur un concept d’ensemble axé sur une sécurité maximale en cas de collision sans pour autant négliger l’agilité en quoi que ce soit. La rigidité torsionnelle s’est accrue d’environ 15 pour cent par rapport au modèle précédent, passant de 23 500 à 27 000 Nm/degré.
Sur le bloc avant, l’optimisation de la rigidité sans augmentation de poids est obtenue grâce à des supports au niveau des passages de roue ; placés en position basse et cintrés vers le milieu du véhicule, ils sont solidaires du berceau moteur. Au niveau des montants centraux arrière, un anneau fermé dit antitorsion contribue à accroître la rigidité. Les clavetages grâce auxquels le hayon est solidement serré entre les deux montants arrière y concourent également. Le contact entre les clavettes et leurs châssis à mi-hauteur des deux montants est assuré à l’aide de la fonction soft-close du hayon arrière.C’est surtout sur la partie arrière du nouveau BMW X5 que les concepteurs ont mis en œuvre des nuances d’acier à haute et très haute résistance afin de maximiser la rigidité et la résistance en cas de collision arrière tout en utilisant un minimum de matériau. Sur le bloc avant, l’utilisation d’un support de ressort en aluminium coulé réduit le poids tout en optimisant la rigidité. La structure des panneaux latéraux avant et de leurs supports porte-modules en matière synthétiques a également permis d’atteindre plusieurs objectifs de développement. Outre le gain de poids et la latitude accrue accordée aux stylistes, il convient de citer dans ce contexte la protection importante des piétons.

Habitacle indéformable, équipement sécuritaire complet

L’habitacle indéformable est l’élément clé de la sécurité passive du nouveau BMW X5. Les forces introduites en cas de collision sont déviées par plusieurs voies de transmission d’efforts, via le berceau moteur et le train de roulement, afin d’éviter que des contraintes extrêmes n’agissent sur les éléments porteurs. Dans l’habitacle du nouveau BMW X5, les airbags frontaux et abdominaux/thoraciques ainsi que les airbags rideaux protège-tête font partie de la dotation standard. Ces derniers sortent du revêtement des montants avant et du ciel de pavillon en se déployant et protègent ainsi les occupants des deux premières rangées de sièges contre les blessures. Tous les sièges du nouveau BMW X5 sont dotés d’une ceinture de sécurité à trois points et enrouleur automatique. Les systèmes de retenue conducteur et passager avant incorporent un limiteur d’effort et un prétensionneur.
La deuxième rangée de sièges intègre aussi des fixations ISOFIX pour sièges enfants en dotation standard.
En cas de tonneau imminent, le capteur de capotage du nouveau BMW X5 veille au déclenchement des airbags rideaux et à l’activation des prétension-neurs de sangles. L’interconnexion de ce capteur avec le contrôle dynamique de la stabilité DSC garantit que le système fonctionne en temps utile et en fonction de la situation donnée. Avec la structure de sa carrosserie et un équipement sécuritaire complet, le nouveau BMW X5 réunit les conditions requises pour obtenir les meilleurs résultats dans tous les essais de collision importants en application à l’échelle mondiale.

L’intérieur : fonctionnel et raffiné

L’expérience incomparable au volant du nouveau BMW X5 est déterminée d’emblée par la position rehaussée aux commandes. La position assise rehaussée et la légère orientation du tableau de bord vers le conducteur produisent une impression de contrôle absolu sur le véhicule. Sur la zone de confort centrale, toutes les fonctions et affichages sont aussi faciles à commander et à lire pour le passager avant. Quant à l’écran de contrôle du système de commande iDrive logé sur le porte-instruments à la même hauteur que les instruments ronds, il se trouve dans le champ de vision direct et du conducteur et de son passager avant.
De par sa forme élancée et la jonction harmonieuse avec le revêtement des portes, le tableau de bord respire vigueur autant qu’élégance. Associé au support de la console centrale «plongeant» sous lui, il donne l’impression de planer librement dans l’espace. Le style ambitieux s’allie à des matériaux prestigieux, à des harmonies de couleurs assorties avec goût, aux sièges confortables et aux accoudoirs rembourrés pour créer une ambiance raffinée. L’habitabilité généreuse, les nombreux rangements et la bonne finition reflètent le caractère typique d’un SAV polyvalent de grand prestige. L’habitacle du nouveau BMW X5 marie le style exclusif d’une berline haut de gamme avec la modularité et la fonctionnalité d’un SAV moderne.
Quatre harmonies de couleurs intérieures, six couleurs d’équipement et cinq variantes pour les bandeaux décoratifs se joignent à neuf coloris de carrosserie pour offrir de nombreuses possibilités de personnalisation. Combinées aux surfaces décoratives, les listels métallisés «chrome à l’éclat nacré» de série soulignent la valeur et l’élégance de l’intérieur.

BMW iDrive avec huit touches favorites

Pour gérer les fonctions de navigation, de climatisation, de divertissement et de communication, le nouveau BMW X5 est doté du système de commande avant-gardiste BMW iDrive. Les réglages relatifs au confort et à la communication se gèrent à l’aide du bouton multicommandes logé sur la console centrale, les fonctions et réglages sélectionnés étant affichés sur l’écran de contrôle. Le nouvel écran antiéblouissant dont la luminosité s’adapte automatiquement à la lumière ambiante est placé dans une position ergonomique parfaite sur le porte-instruments. Le conducteur peut à tous moments lire les informations affichées sans devoir tourner la tête et en ne détournant son regard de la route que pendant une fraction de seconde. Pour faciliter encore la commande, il peut se servir de huit touches dite favorites à programmation libre qui lui permettent alors d’accéder par simple pression d’une touche aux numéros de téléphone souvent composés, à une destination régulièrement visée ou à la station radio préférée.

En option, le BMW X5 peut aussi s’équiper de l’affichage tête haute, un dispositif unique dans le segment des SAV qui permet de projeter des informations importantes à la conduite dans une position particulièrement ergonomique sur le pare-brise. La vitesse momentanée du véhicule, les instructions de navigation, les indications du régulateur de vitesse et les messages d’alerte de l’unité de contrôle active Check Control apparaissent ainsi dans le champ devision direct du conducteur.

Visibilité optimale : phares au xénon, éclairage directionnel adaptatif et éclairage d’angle

Lorsque le nouveau BMW X5 est doté des phares au xénon proposés en option, il offre en même temps une possibilité séduisante pour réaliser l’éclairage de jour sous une forme adaptée à la pratique. Ce mode d’éclairage est alors engendré par les anneaux guide-lumière cerclant les phares ronds doubles. Les anneaux des phares côté intérieur émettent une lumière particulièrement intense, environ 100 fois plus lumineuse que les veilleuses. Le véhicule est ainsi plus facile à reconnaître même d’assez loin – et vu la réalisation typée de l’éclairage de jour, il est de plus identifié d’emblée comme une BMW.
De nuit, l’assistant pleins phares également disponible en option sur le nouveau BMW X5, ajoute encore au confort. Ce système passe automatiquement des feux de route aux codes dès qu’un véhicule arrive en sens inverse ou que la distance par rapport au véhicule qui précède tombe en dessous d’une valeur définie. De plus, les antibrouillards reprennent une fonction supplémentaire d’éclairage d’angle.
Le régulateur de vitesse avec fonction de freinage est une autre option séduisante proposée pour le nouveau BMW X5. Il peut intervenir sur la gestion moteur, la sélection du rapport de boîte et les freins, afin de maintenir la vitesse définie par le conducteur constante. Grâce à l’analyse permanente de l’accélération transversale, le régulateur de vitesse avec fonction de freinage détecte tout risque d’entrave à la sécurité et au confort en virage et s’y oppose en réduisant la vitesse du véhicule. Le cas échéant, la fonction de freinage aide aussi à maîtriser les descentes, même lorsque le BMW X5 tracte une remorque.

Des options innovantes

Des systèmes de navigation et chaînes audio haut de gamme permettent d’accroître encore le confort de voyage à bord du nouveau BMW X5. Un système vidéo DVD pour la deuxième rangée, un chargeur CD ou DVD logé dans la boîte à gants ainsi que le système audio multicanaux innovant font partie des points forts dans le domaine des systèmes de divertissement mobiles.


En version de base de série, le système audio dispose déjà de six haut-parleurs, alors que le système HiFi Professionnal conçu pour la restitution de sources audio multicanaux comprend 16 haut-parleurs. Grâce à l’entrée auxiliaire (AUX-IN) de série, les haut-parleurs peuvent émettre la musique de sources audio externes, telles qu’un lecteur MP3.
Une caméra de recul est disponible sur le nouveau BMW X5 en complément du détecteur d’obstacles Park Distance Control (PDC). Ce système vidéo aide le conducteur amené à faire des créneaux et à manœuvrer le véhicule dans des endroits étroits ou là où la visibilité est mauvaise. La caméra de recul est activée soit par actionnement d’une touche, soit automatiquement en même temps que le PDC, à l’enclenchement de la marche arrière. En plus d’une image vidéo couleurs à grand angle et perspective optimisée sur l’écran de contrôle, elle offre toute une série de fonctions additionnelles.
Ainsi par exemple, elle incruste des trajectoires interactives sur l’écran qui aident l’utilisateur à trouver la trajectoire optimale lorsqu’il gare ou manœuvre son véhicule. Une fonction d’un nouveau type permet de visualiser les obstacles détectés par les capteurs ultrasons du PDC par un graphique couleurs à effet tridimensionnel dans l’image réelle de la caméra. Pour faciliter l’attelage d’une remorque, la caméra de recul offre une fonction zoom avec un autre graphique interactif. S’approcher du timon de la remorque n’a ainsi plus rien de compliqué.


Sa technique innovante, son ambiance de grand prestige au niveau d’une berline haut de gamme, l’élégance musclée de sa carrosserie et ses qualités dynamiques hors du commun font du nouveau BMW X5 une exception dans son segment. Il perpétue ainsi la tradition de son prédécesseur, le premier Sports Activity Vehicle au monde, qui a établi les bases d’un segment automobile entièrement nouveau. Les ingénieurs d’étude du nouveau BMW X5 ont renforcé ses points forts éprouvés et développé de nouvelles qualités créant ainsi à nouveau un véhicule unique en son genre.
Dans un segment connaissant entre-temps une concurrence acharnée, le nouveau BMW X5 fixe une fois de plus les repères en termes de dynamisme et d’agilité. Aucun autre véhicule ne marie les qualités typiques d’une BMW avec les qualités fascinantes d’un SAV polyvalent, de belle prestance et de belle allure. Le nouveau BMW X5 répond ainsi aux exigences d’automobilistes qui, par le choix de leur voiture, expriment leur style de vie indépendant, individuel et actif tout en aspirant à une nouvelle dimension de la conduite.


BMW X5 4.8i :
V8 essence, cylindrée : 4 799 cm3,
puissance : 261 kW (355 ch) (+ 11 pour cent),
couple maxi : 475 Nm (+ 8 pour cent),
accélération (0 à 100 km/h) : 6,5 secondes (– 7 pour cent),
vitesse maxi : 240 km/h,
consommation moyenne selon le cycle européen : 12,5 litres/100 kilomètres

BMW X5 3.0si :
6 cylindres essence, cylindrée : 2 996 cm3,
puissance : 200 kW (272 ch) (+ 18 pour cent),
couple maxi : 315 Nm (+ 5 pour cent),
accélération (0 à 100 km/h) : 8,1 secondes (– 8 pour cent),
vitesse maxi : 225 km/h (210 km/h avec des pneus H),
consommation moyenne selon le cycle européen (valeur provisoire) : 10,9 litres/100 kilomètres

BMW X5 3.0d :
6 cylindres diesel, cylindrée : 2 993 cm3,
puissance : 173 kW (235 ch) (+ 8 pour cent),
couple maxi : 520 Nm (+ 4 pour cent),
accélération (0 à 100 km/h) : 8,3 secondes (– 3 pour cent),
vitesse maxi : 216 km/h (210 km/h avec des pneus H),
consommation moyenne selon le cycle européen : 8,7 litres/100 kilomètres