650i E64 Cabriolet (2007) - Voiture de série - Fonds d'écran - BMWorld.fr - Le monde des BMW

Thème bmworld

Fond d'écran 650i E64 Cabriolet (2007)

650i E64 Cabriolet (2007)
Pages: 1 2 Photos 01 à 20 Suivant
01 - 650i E64 Cabriolet (2007)
02 - 650i E64 Cabriolet (2007)
03 - 650i E64 Cabriolet (2007)
04 - 650i E64 Cabriolet (2007)
05 - 650i E64 Cabriolet (2007)
06 - 650i E64 Cabriolet (2007)
07 - 650i E64 Cabriolet (2007)
08 - 650i E64 Cabriolet (2007)
09 - 650i E64 Cabriolet (2007)
10 - 650i E64 Cabriolet (2007)
11 - 650i E64 Cabriolet (2007)
12 - 650i E64 Cabriolet (2007)
13 - 650i E64 Cabriolet (2007)
14 - 650i E64 Cabriolet (2007)
15 - 650i E64 Cabriolet (2007)
16 - 650i E64 Cabriolet (2007)
17 - 650i E64 Cabriolet (2007)
18 - 650i E64 Cabriolet (2007)
19 - 650i E64 Cabriolet (2007)
20 - 650i E64 Cabriolet (2007)
Pages: 1 2 Photos 01 à 20 Suivant

650i E64 Cabriolet (2007)


Authentiques, avancées, grand tourisme: La nouvelle BMW Série 6 Cabriolet et Coupé

Deux voitures de rêve s’élancent pour le prochain tour. Grâce à des retouches ciblées sur la ligne caractéristique, à un intérieur peaufiné sur des détails sélectionnés et valorisé par de nouvelles touches de couleur ainsi qu’à des innovations sur les moteurs, la transmission et les systèmes d’aide à la conduite et de sécurité, les nouvelles BMW Série 6 Coupé et BMW Série 6 Cabriolet gagnent encore en attrait. Pleins d’assurance de par leur style et leur technique à la pointe du progrès, les deux modèles réussissent à incarner avec authenticité le naturel d’une grand tourisme tout en lui donnant une nouvelle interprétation moderne. La principale nouveauté sous le capot :
pour la première fois, un diesel veille aux reprises et à la sobriété sur une automobile de ce segment. Le six cylindres en ligne diesel de 3,0 litres le plus puissant au monde confère à la BMW Série 6 un dynamisme efficace s’exprimant d’une manière particulièrement impressionnante. Les moteurs à essence bénéficient, eux aussi, de vastes mesures d’optimisation du comportement à la consommation et à l’émission, dont entre autres l’injection directe du type High Precision Injection sur le six cylindres en ligne ainsi que la récupération de l’énergie libérée au freinage et la commande de certains périphériques en fonction du besoin. La nouvelle boîte automatique sport à six rapports s’aligne également de manière idéale sur le caractère de la BMW Série 6. Elle autorise des balades sereines dans le confort tout en offrant à tous moments la possibilité de convertir la puissance concentrée en des accélérations impétueuses.
Style et sport – voilà les disciplines que la BMW Série 6 maîtrise à merveille : soit comme un coupé sport élégant dans la meilleure tradition grand tourisme, soit comme un cabriolet de luxe dynamique à bord duquel les occupants peuvent savourer le vent avec un plaisir inégalé. Les deux modèles marient leurs points forts avec l’aptitude au quotidien convaincante d’une 2+2 places spacieuse.
Le coupé et le cabriolet de la BMW Série 6 incarnent une tradition de pas moins de 70 ans reflétant la fascination de la mobilité et du succès dans la course. Des automobiles comme la BMW 327/28 Coupé, la BMW 3200 CS, la BMW 3.0 CSi ou encore la BMW Série 6 de la première génération sont l’image de ce mélange sans pareil d’élégance et de sportivité dédiée à la compétition, qui est depuis longtemps typique de BMW. L’histoire du plaisir à la fois exclusif et dynamique de la conduite à ciel ouvert est marquée, quant à elle, par la BMW 327 Cabriolet, la BMW 335 Cabriolet et la BMW 503 Cabriolet. Toutes ces automobiles ont fixé des jalons tant techniques que stylistiques dans la construction automobile et produit un effet durable sur le développement de la marque et de ses produits.
Aujourd’hui, la BMW Série 6 assume également un rôle primordial dans le portefeuille des produits de la marque. Elle est un baromètre de la force d’innovation et l’expression du progrès technique tout en déclenchant le contact avec une cible particulièrement exigeante. Les véhicules de cette catégorie permettent en effet une interaction particulièrement active entre un constructeur automobile et sa clientèle. Les automobilistes optant pour une BMW Série 6 Coupé ou une BMW Série 6 Cabriolet manifestent ainsi délibérément leur préférence pour la marque BMW et montrent en même temps leur affinité marquée avec les innovations techniques, la qualité de grand prestige et le style individuel. Ce qui fait qu’ils se penchent de manière intense sur le produit et ses détails non seulement avant, mais aussi après l’achat. Quelles qu’elles soient, les nouveautés résistant au jugement de cette clientèle critique ont le potentiel pour définir le progrès de toute la marque.
Il en résulte une fonction pilote que la BMW Série 6 se voit attribuée non seulement dans le domaine du design, mais aussi pour le système de commande, les fonctions de confort, la technique du châssis et les aides à la conduite.
Un score de plus de 75 500 voitures construites en un peu plus de trois ans seulement prouve de manière éclatante que la marque a entièrement réussi à renouer avec la tradition des modèles de grand tourisme haut de gamme. Sur ce segment que de nombreuses représentantes de haut rang se disputent avec acharnement, la BMW Série 6 occupe, en termes d’immatriculations, la deuxième place parmi les voitures de sport de grand luxe. D’emblée, elle a ainsi distancé nettement toutes les concurrentes disposant de qualités de polyvalence comparables.

Indéniablement dynamique : de nouvelles touches de style extérieur

Ce n’est pas qu’avec ses moteurs que la nouvelle BMW Série 6 incarne cette force d’innovation grâce à laquelle la marque occupe une position de pointe dans le contexte concurrentiel. La ligne du coupé et du cabriolet atteint, elle aussi, un niveau de qualité que seul le processus de développement appliqué au sein du BMW Group permet de réaliser. Alors que les motoristes profitent de l’art de l’ingénierie né d’une expérience de longue date pour accroître sans cesse le dynamisme efficace grâce à des technologies toujours nouvelles, le succès du style BMW repose sur une interprétation avant-gardiste des valeurs traditionnelles de la marque, qui fait preuve d’une créativité éblouissante. L’allure de la BMW Série 6 est le reflet authentique des caractères d’une automobile hautement dynamique et raffinée pouvant se vanter d’une qualité sublime et d’une technique avancée.

Le look convaincant et cohérent jusque dans le détail est déterminé en premier lieu par les formes sculpturales. De par leur extérieur, le coupé et le cabriolet se présentent comme d’un seul jet. Sans la moindre discontinuité, les lignes caractéristiques de la BMW Série 6 créent un lien harmonieux entre l’avant, les flancs et l’arrière. Les surfaces généreuses au galbe musclé composent également une image harmonieuse. Quelle que soit la perspective de l’observateur, elles traduisent l’élégance sportive d’une façon particulièrement dynamique. Grâce à ce langage des formes, la BMW Série 6 Coupé s’est établie comme une interprétation moderne et innovante des concepts de grand tourisme classiques. De la même manière, le design de la BMW Série 6 Cabriolet fait de cette voiture un symbole du plaisir de la conduite sportive et élégante à ciel ouvert.

Puissance et prestance sous tous les angles

Sur la nouvelle BMW Série 6, les messages élémentaires du style se voient accentués dans le détail, par des retouches ciblées. Le peaufinage met encore mieux en relief le caractère sculptural en vue tant avant et arrière que de profil. Les qualités sportives de la BMW Série 6 sont également soulignées. Le coupé et le cabriolet respirent désormais encore plus de puissance et de prestance. Sur la proue, les lignes marquantes prenant naissance aux montants avant pour parcourir tout le capot moteur et converger vers les naseaux BMW en formant un fléchage dynamique, sont reprises par les lames plus modelées dans la prise d’air inférieure. Cette dernière est plus large que sur la devancière. En bas, elle est délimitée par une ligne de lumière accentuant encore plus la voie large de la voiture. Les clignotants redessinés émettent désormais leurs signaux à l’aide d’unités de leds à effet cristallin. Avec leurs contours marquants, les optiques avant confèrent un regard concentré au visage de la BMW Série 6, alors qu’une nouvelle technique d’éclairage crée un surplus de brillance. Les phares ronds doubles bi-xénon de série sont abrités derrière du verre clair. Leurs anneaux en couronne offrent désormais la possibilité d’utiliser l’éclairage du jour selon l’interprétation propre à BMW.
Avec son long empattement, son long capot moteur, sa verrière reculée et sa ligne de toit basse filant dans un galbe doux vers l’arrière, la BMW Série 6 présente les proportions d’un coupé classique. Grâce à la conception unique de sa capote pliante aux extrémités en forme de foil, la silhouette élancée et dynamique trouve aussi toute son expression sur la BMW Série 6 Cabriolet.
La ligne de lumière sur le bas de caisse, qui a gagné en volume et souligne ainsi encore plus le naturel sportif de la voiture, est plus prononcée sur la nouvelle BMW Série 6. Les nouvelles peintures métallisées, bleu abyssal et gris espace, ainsi que trois nouvelles jantes en alliage léger multiplient les possibilités de parfaire l’élégance sportive de la nouvelle voiture selon les préférences de chacun.

Les modifications apportées à la partie arrière font harmonieusement évoluer l’idée des lignes continues faisant le tour de toute la voiture. La partie du capot de coffre qui se trouve en dessous du béquet intégré est désormais plus concave et moins verticale, ce qui ne dynamise pas seulement la vue d’ensemble, mais accentue aussi les contrastes entre lumière et ombre et fait paraître toute la partie arrière plus basse. Sur le coupé comme sur le cabriolet, le troisième feu stop est désormais intégré dans le béquet aérodynamique.
La structure intérieure des optiques arrière s’est également vue adapter à la ligne générale, toutes les sources lumineuses sont constituées par des ensembles de leds. L’harmonie de la ligne du capot du coffre, des optiques arrière et des réflecteurs arrière a également été amplifiée. La ligne marquée par le bord inférieur du béquet passe dans un mouvement descendant vers l’extérieur où elle est reprise par le contour extérieur des optiques arrière. Poursuivant son mouvement descendant en retraçant la forme des optiques, elle retourne vers l’intérieur pour se fondre dans le contour des réflecteurs bas, plus allongés.

Typiquement BMW Série 6 : harmonie entre extérieur et intérieur

Le dynamisme de la ligne extérieure mis en scène avec style et élégance se retrouve aussi dans l’habitacle de la BMW Série 6. En analogie avec l’allure extérieure, l’esprit d’une «harmonie dynamique» s’extériorise par des lignes sobres et fluides et des surfaces pleines de tonus. C’est ainsi que l’auvent situé sous le pare-brise se prolonge optiquement par un mouvement énergique dans les portières droite et gauche pour y encadrer les accoudoirs.
Le conducteur et son passager avant se trouvent entourés de formes tendues qui réapparaissent aussi sur la console centrale prolongée jusqu’aux sièges arrière. Le prestige et le style élégant de l’intérieur sont ainsi aussi visibles que perceptibles. L’affinement de la qualité des matériaux utilisés pour certaines commandes arborant le nouveau look chrome gris perle ainsi que de nouvelles couleurs pour les bandeaux intérieurs et les garnitures accroissent encore l’exclusivité de la nouvelle BMW Série 6. En alternative à la finition standard, des bandeaux décoratifs en érable madré, bouleau foncé ou aluminium à polissage longitudinal intensifient encore l’allure haut de gamme de l’intérieur, en lui conférant au choix une note de style élégant ou de technicité avancée. La dotation optionnelle avec du cuir Pearl exclusif habillant aussi les accoudoirs, les poignées de porte et la console centrale, est désormais aussi disponible en rouge château et en marron sellier, une nouvelle couleur dans le nuancier.
Combinant le cuir et le chrome gris perle, le bouton iDrive arbore le même look que les nouveaux boutons de commande rotatifs – un détail qui renforce encore l’impression d’ensemble harmonieuse. Sa bague en caoutchouc dur est bien en mains et facilite ainsi la commande précise du système. Pour une commande encore plus intuitive, le système iDrive de la nouvelle BMW Série 6 s’est enrichi de huit touches d’appel dites favorites à programmation libre, permettant d’accéder directement à des fonctions présélectionnées.

Les moteurs : dynamisme accru, efficacité accrue – et pour la première fois un diesel

Toute position de pointe produit un effet phare. Une fois de plus, la BMW Série 6 répond aussi à cette mission dans le domaine de la motorisation. Son caractère d’avant-garde se manifeste en effet aussi dans la mise en pratique de la stratégie BMW EfficientDynamics, inédite dans cette catégorie automobile. Partie intégrante du développement des moteurs chez BMW, les mesures prises pour réduire la consommation et les émissions font tout logiquement leur entrée sur les huit cylindres et les six cylindres animant la BMW Série 6.
Par ailleurs, BMW propose désormais un moteur diesel tant pour le coupé que pour le cabriolet – une première dans ce segment automobile. C’est le six cylindres en ligne diesel de 3,0 litres le plus puissant et le plus sportif au monde qui confère maintenant un débit de puissance et une efficacité sans pareils à ces deux voitures particulièrement convoitées. Sous le capot des BMW 635d Coupé et BMW 635d Cabriolet, ce groupe disposant d’un carter tout aluminium, d’un Twin Turbo variable (VTT) et d’une injection à rampe commune de la troisième génération puise une puissance de 210 kW (286 ch) et un couple maximal de 580 Newtons-mètres dans sa cylindrée de 3,0 litres. Son poids étonnamment bas pour un diesel de cette catégorie de puissance profite tant à l’efficacité qu’à l’agilité de la BMW Série 6.
Le système VTT – on parle aussi de suralimentation bi-étage – comprend deux turbocompresseurs de taille différente. A bas régimes, c’est d’abord le petit turbo qui entre en action. Grâce à son faible moment d’inertie, il déploie son effet dopant sans délai, au moindre enfoncement de l’accélérateur.
Au fur et à mesure que le régime augmente, il est doublé par le deuxième turbocompresseur plus grand. De cette manière, le couple maxi. est atteint dès 1 750 tr/mn. La puissance maximale du moteur est délivrée à 4 400 tr/mn.
Ce diesel de hautes performances révèle son naturel sportif au sprint de zéro à 100 km/h que la BMW 635d Coupé parcourt en 6,3 secondes et la BMW 635d Cabriolet en 6,6 secondes. La vitesse maximale des deux modèles est bridée à 250 km/h par l’électronique. De par sa consommation moyenne de 6,9 litres pour le coupé et de 7,2 litres pour le cabriolet, déterminée selon le cycle de conduite européen, la BMW 635d se pose en référence dans son segment sur le plan de l’efficacité. L’augmentation de l’autonomie qui en résulte, le coupé pouvant effectuer jusqu’à 1015 kilomètres avec un plein et le cabriolet jusqu’à 970, renforce l’aptitude aux longues distances – un trait distinctif traditionnel de toute grand tourisme.

Souveraineté inégalée : le huit cylindres animant la BMW Série 6

Incarnation même du déploiement souverain de la puissance, un huit cylindres coiffe aussi la gamme des moteurs proposés pour la nouvelle BMW Série 6. Le 4,8 litres animant la BMW 650i Coupé et la BMW 650i Cabriolet, fournit 270 kW (367 ch) à un régime de 6 300 tr/mn et délivre un couple maximal de 490 Newtons-mètres à 3 400 tr/mn. Le moteur ultramoderne en aluminium est doté de la distribution VALVETRONIC évitant tout étranglement, du calage variable des arbres à cames d’admission et d’échappement double VANOS ainsi que d’une ligne d’admission biflux pilotée. Grâce à ces raffinements techniques, à une gestion moteur reréglée et à de vastes mesures destinées à abaisser la consommation, le huit cylindres n’impressionne pas seulement par un grand silence de fonctionnement, une énorme spontanéité et une caractéristique de couple corsée, mais aussi par une sobriété élevée et des émissions réduites.
La nouvelle BMW 650i Coupé s’élance en 5,1 secondes de l’arrêt à 100 km/h. Avec un chrono de 5,5 secondes, le cabriolet affiche, lui aussi, le potentiel d’accélération d’une sportive de haut niveau. La gestion électronique limite la vitesse maximale des deux modèles à 250 km/h. La consommation moyenne déterminée selon le cycle de conduite européen est de 11,7 litres aux 100 kilomètres pour le coupé et de 12,6 litres pour le cabriolet.
Par rapport à leurs aînés, cela représente une baisse de jusqu’à 5 pour cent. Dans cette catégorie de puissance, on enregistre donc également une nouvelle progression dans le sens de la stratégie BMW EfficientDynamics.

Innovant : six cylindres en ligne à injection High Precision Injection

Le moteur de 3,0 litres à carter en magnésium et aluminium qui anime la BMW 630i représente le dernier état de l’art dans le domaine des six cylindres. Son innovation essentielle : la High Precision Injection, une injection directe essence de la deuxième génération qui permet le fonctionnement économique en mélange pauvre sur une large plage de charge, y compris les régimes supérieurs, et abaisse ainsi nettement la consommation dans la circulation au quotidien. Ce résultat est atteint grâce à des injecteurs piézo-électriques d’un nouveau type placés entre les soupapes et injectant le carburant à proximité directe de la bougie. Comme d’autres mesures réductrices de la consommation, l’injection directe en mélange pauvre est le fruit de la stratégie BMW EfficientDynamics, dont les résultats sont mis en pratique successivement sur toutes les séries de modèles de la marque.

Sur les nouvelles BMW 630i Coupé et BMW 630i Cabriolet, le six cylindres actuellement le plus moderne délivre une puissance de 200 kW (272 ch), soit 10 kilowatts de plus que le moteur précédent à préparation conventionnelle du mélange. Son couple culmine à 320 Newtons-mètres. Pour abattre le zéro à 100 km/h, le coupé se contente de 6,2 secondes et le cabriolet de 6,7.

Les deux voitures voient leur vitesse maximale bridée par l’électronique. La consommation moyenne relevée selon le cycle de conduite européen s’établit à 7,9 litres aux 100 kilomètres sur le coupé et à 8,3 litres sur le cabriolet, soit une baisse de jusqu’à 15 pour cent par rapport aux devanciers pourtant déjà très efficaces.

Consommation et émissions optimisées sur tous les modèles

Tout un bouquet de mesures prises sur la périphérie des moteurs contribue à réduire la consommation et, par là, à augmenter leur efficacité.
Ainsi par exemple la fonction de récupération de l’énergie libérée au freinage, Brake Energy Regeneration, instaure sur toutes les variantes de la nouvelle BMW Série 6 une gestion intelligente des flux d’énergie qui concentre la production de courant pour le réseau de bord sur les phases de décélération et de freinage. Pour favoriser une conduite économique, les variantes à boîte mécanique de la nouvelle BMW Série 6 comportent de plus un témoin de passage.

D’autres mesures déploient leur effet sans intervention du conducteur. Ainsi, la courroie du compresseur de la climatisation est munie d’un embrayage. Dès que la climatisation est coupée, le compresseur est ainsi automatiquement désaccouplé. Outre le confort acoustique, les volets d’air de refroidissement s’ouvrant et se fermant en fonction de la situation de conduite, optimisent surtout l’aérodynamique des BMW 635d Coupé et BMW 635d Cabriolet. Grâce à la pompe électrique du liquide de refroidissement, la gestion thermique du six cylindres en ligne de la BMW 630i adapte la puissance de refroidissement au besoin réel, indépendamment du régime moteur. La pompe Varioserv de l’assistance à la direction équipant toutes les variantes de la nouvelle BMW Série 6 est asservie au besoin et, donc, d’une gestion particulièrement efficace.

Nouvelle boîte automatique sport à palettes au volant

Sur la nouvelle BMW 630i et la nouvelle BMW 650i, une boîte mécanique à six rapports transmet la puissance du moteur aux demi-arbres et aux roues arrière. En alternative à cette boîte de série, elles peuvent recevoir une nouvelle boîte automatique sport à six rapports qui fait partie de la dotation standard de la nouvelle BMW 635d. Elle satisfait les exigences de confort les plus élevées à la meilleure manière d’une grand tourisme et, grâce à ses réactions et à ses passages de rapports ultrarapides ainsi qu’à une transmission très directe du couple, elle répond aussi au souhait d’une conversion dynamique de la puissance du moteur en plaisir au volant.

La boîte automatique sport se commande au moyen d’un sélecteur électronique. Pour activer la sélection manuelle des rapports, il suffit d’une petite impulsion pour amener le sélecteur de la position D sur l’axe gauche de la coulisse. Le conducteur peut alors passer les rapports de manière séquentielle à l’aide soit du sélecteur soit des palettes au volant.
Il peut aussi activer le mode manuel en actionnant une des deux palettes. Lorsque le conducteur appuie sur la touche sport logée derrière le sélecteur, il bénéficie de changements de vitesses encore plus dynamiques et plus rapides. L’activation de la touche sport module aussi la progressivité de l’accélérateur et, associée à la direction de série, la loi de la fonction Servotronic afin de créer des conditions optimales pour des accélérations dynamiques.

Des innovations bénéficiant à la joie au volant, à la sécurité et au confort

Dynamisme accru, sécurité accrue, confort accru – avec sa dotation standard bien nantie et de nombreux autres composants high-tech proposés en option, la BMW Série 6 offre le plaisir de conduire sous une forme fascinante et infiniment exclusive. Elle montre sa position de leader technologique quant aux fonctions de confort, aux liaisons au sol et aux aides à la conduite d’une manière impressionnante, et ressemble en cela à la BMW Série 7.
C’est ainsi que le coupé et le cabriolet reflètent à la perfection la force d’innovation inhérente à la marque BMW.

Un train de roulement tout aluminium favorisant agilité, sécurité et confort

Le coupé comme le cabriolet de la BMW Série 6 se distinguent par un comportement routier fascinant par ses réactions sportives tout en assurant une maîtrise de tous les instants. Grâce aux moteurs puissants, à la propulsion, à la répartition équilibrée des charges sur essieux et au train de roulement tout aluminium moderne, l’agilité, la sécurité et le confort sont assurés dans toute situation de conduite. Sur le train de roulement, le principe de la construction légère intelligente se traduit par une stabilité maximale pour un poids réduit et une minimisation des masses non suspendues.
Sur les modèles de la BMW Série 6, les freins très performants à étriers flottants et disques ventilés sont à commande hydraulique. La gestion du système de freinage hautement efficace est désormais encore plus rapide et plus précise pour garantir une stabilité maximale et un rendement total. Le système de freinage haut de gamme équipant la BMW Série 6 brille de plus par son faible poids. Adapté à la puissance particulièrement élevée du huit cylindres, il est conçu comme un système hautes performances sur la BMW 650i. Tous les modèles de la BMW Série 6 comprennent un indicateur continu de l’usure des garnitures de frein.

Aide à la conduite DSC à qualité de réglage optimisée

C’est avec une panoplie de fonctions que le contrôle dynamique de la stabilité DSC aide le conducteur à maîtriser sa BMW avec assurance et souveraineté. En premier lieu, le DSC s’oppose à la tendance au survirage ou au sous-virage en freinant les roues de manière ciblée ou en intervenant sur la gestion moteur. Le système intègre de plus l’antiblocage des roues ABS et l’antipatinage à régulation électronique ASC qui évite que les roues motrices ne s’emballent sur un revêtement glissant ou un sol meuble ; s’y ajoutent un assistant au freinage et le contrôle du freinage en courbe CBC (Cornering Brake Control). Les fonctionnalités comprennent aussi une compensation anti-fading évitant l’évanouissement des freins en cas de températures extrêmes des freins, une fonction freins secs optimisant la puissance de freinage sur le mouillé ainsi qu’un assistant au démarrage en côte qui permet de repartir sur une route en pente sans avoir recours au frein à main.
Sur la nouvelle BMW Série 6, l’assistant au freinage faisant partie des fonctionnalités du DSC a été interconnecté avec d’autres systèmes d’aide à la conduite. Associé au régulateur actif vitesse-distance avec fonction stop & go disponible en option, les capteurs radar de ce système enregistrent très tôt tout besoin de décélération accru. Dans ce cas, le système de freinage est mis en alerte par abaissement des seuils de déclenchement de l’assistant de freinage hydraulique. De plus, grâce à la production immédiate de pression dans le système de freinage, les garnitures sont pré-positionnées sur les disques sans pour autant provoquer une décélération sensible. En cas de freinage d’urgence, cet ensemble de dispositions préalables permet d’atteindre nettement plus vite la puissance de freinage maximale. Il est ainsi possible de raccourcir nettement la distance d’arrêt et de constituer une marge de sécurité précieuse. Par ailleurs, le mode DTC (contrôle dynamique de la traction) qui est activé par pression sur une touche, permet de relever les seuils d’intervention du DSC. Ce mode optimisé pour la nouvelle BMW Série 6 augmente la motricité sur revêtement glissant et favorise ainsi la sportivité dans des situations de conduite hautement dynamiques.

Sécurité de série : pneus antidéjantage et indicateur de dégonflage

De série, les BMW 630i et BMW 635d évoluent sur des roues en alliage léger de 17 pouces. Sur la BMW 650i, les jantes en alliage léger de série sont des 18 pouces. Sur tous les modèles, les pneus de série sont du type antidéjantage. Même en cas de dégonflage total, ces pneus dits runflat permettent au conducteur de poursuivre au moins jusqu’au prochain garage. De plus, l’indicateur de dégonflage (RPA) vérifie en permanence la pression de gonflage des pneus et si la pression tombe de plus de 30 pour cent en dessous de la valeur idéale, il avertit immédiatement le conducteur par un signal optique sur le combiné d’instruments.

Uniques en leur genre : direction active et Dynamic Drive

Sur la BMW Série 6, la fonction Servotronic de la direction hydraulique à crémaillère fait partie de la dotation standard. Elle pilote l’assistance à la direction grâce à une loi asservie à la vitesse de la voiture. La direction active, unique dans le segment de la BMW Série 6 sur laquelle elle est proposée en option, augmente encore le confort de direction. Elle module la démultiplication de la direction de sorte que pour un même angle de braquage du volant, le braquage des roues est plus important aux vitesses inférieures qu’aux vitesses supérieures. Pour les manœuvres à petite vitesse, le conducteur doit ainsi déployer moins d’effort et tourner moins le volant. A vitesse soutenue par contre, cette direction facilite la tenue de cap précise. Le nouveau réglage de la direction se traduit par des sensations encore plus harmonieuses.
Grâce à la régulation du taux de lacet, la direction active stabilise aussi la voiture en cas de freinage sur un revêtement inhomogène (adhérence asymétrique) en lançant un contrebraquage ciblé.
L’aide à la conduite optionnelle Dynamic Drive est une autre innovation s’inscrivant de manière idéale dans le naturel de la BMW Série 6. Sur l’essieu tant avant qu’arrière, ce système comprend une barre antiroulis active intégrant un vérin rotatif hydraulique. Ces barres permettent entre autres de compenser presque entièrement les mouvements de roulis apparaissant en virage ou en cas de changements de direction rapides. En cas de changement de file ou de manœuvre d’évitement, elles exercent de plus une influence ciblée sur le comportement propre de la voiture.

Régulateur actif vitesse-distance avec fonction stop & go

Le régulateur actif vitesse-distance avec fonction stop & go apporte un soutien inédit au conducteur. Le système innovant qui est désormais disponible en option sur les nouvelles BMW Série 6 dotées d’une boîte automatique, comprend un régulateur automatique de la distance permettant d’évoluer confortablement dans une circulation fluide sur autoroute ou route tout en veillant à une distance convenable par rapport au véhicule qui précède lorsque la circulation bouchonne et que la vitesse tombe. Lorsque la distance passe en dessous du seuil minimal prédéfini par le conducteur, le système adapte la vitesse à la situation donnée en intervenant sur la gestion moteur et en établissant la pression de freinage requise. Dès que la voie est dégagée, il réaccélère jusqu’à la vitesse présélectionnée. Si la situation routière l’exige, le système ralentit aussi automatiquement la voiture jusqu’à l’arrêt complet et la maintient dans cette position. La décélération maximale que le régulateur actif vitesse-distance avec fonction stop & go commande est de 4 m/s².
Au cas où l’intervention du conducteur devient indispensable parce que le véhicule qui précède ralentit violemment, il y est invité par des signaux optiques et acoustiques.

Nouveauté : l’alerte de dérive avec signal vibratoire dans le volant

Pour aider le conducteur à rester vigilant, les nouvelles BMW Série 6 Coupé et BMW Série 6 Cabriolet reçoivent un système d’aide de conception nouvelle qui contribue à éviter les écarts involontaires de la voie empruntée.
Appelé alerte de dérive, le système reconnaît tout écart du véhicule par rapport au tracé de la voie et en informe le conducteur par un signal discret, mais sensible là où la réaction est requise : au volant. Le système d’alerte de dérive comprend une caméra fixée sur le pare-brise au niveau du rétroviseur intérieur, un boîtier électronique assurant la comparaison des données et un générateur de signaux déclenchant la vibration dans le volant.

Nouveau : visibilité encore accrue grâce au faisceau d’éclairage à portée et répartition variables

Les systèmes d’aide à la conduite innovants permettent de réaliser une gestion particulièrement intelligente des phares bi-xénon de série sur la BMW Série 6. C’est ainsi que l’éclairage directionnel adaptatif disponible en option garantit un éclairage de la route suivant le tracé de celle-ci.
La visibilité se voit de plus optimisée grâce à un faisceau à portée et répartition variables aussi en ligne droite. La commande innovante, lancée pour la première fois sur la BMW Série 6, est asservie à la vitesse de la voiture et permet d’agrandir automatiquement le champ de vision en modulant le faisceau lumineux. Ainsi par exemple, en mode urbain à des vitesses inférieures à 50 km/h, elle facilite l’identification d’objets se trouvant sur le côté gauche de la route en élargissant le faisceau. En mode autoroute, le champ de vision est agrandi par augmentation de la portée du faisceau et éclairage plus intense du côté gauche. Dans la plage des vitesses allant jusqu’à 70 km/h, l’activation des antibrouillards se traduit par un élargissement du faisceau lumineux et un éclairage plus intense de la zone proche.

A vitesse supérieure, l’élargissement du faisceau se voit doublé d’une augmentation de sa portée

De série, la commande automatique des codes allume ceux-ci dès que nécessaire, par exemple dans un tunnel ou à la tombée du jour. Le capteur de pluie, également de série, est un complément idéal à cette commande.
Grâce à une mesure optique, il reconnaît automatiquement les précipitations et leur intensité et gère les essuie-glace en conséquence.
La BMW Série 6 est aussi la seule représentante de son segment à pouvoir se doter d’un assistant pleins phares. Ce système coupe automatiquement les feux de route lorsqu’il détecte un véhicule qui précède ou arrive en sens inverse ou que la route est suffisamment éclairée – comme par exemple en agglomération. Le système BMW Night Vision, proposé en option, accroît encore la sécurité lors des trajets nocturnes. Elément clé de ce système unique en son genre : une caméra thermique qui saisit les personnes, les animaux ainsi que tout objet rayonnant de la chaleur à une distance de 300 mètres déjà sur la route et le bas-côté et envoie une image contrastée sur l’écran de contrôle utilisé aussi par le système de navigation.
Sur demande, la BMW Série 6 Coupé et la BMW Série 6 Cabriolet peuvent aussi se doter de l’affichage tête haute qui projette des informations importantes pour le conducteur, telles que la vitesse ou les indications de navigation, sur le pare-brise, dans le champ de vision direct du conducteur.

Confort et sécurité sur les quatre places

Des structures porteuses supportant des contraintes élevées, des zones de déformation programmées généreuses à l’avant comme à l’arrière, une protection antichoc latérale intégrée aux portes et aux panneaux latéraux arrière ainsi qu’un habitacle extrêmement rigide conservant sa fonction d’espace de survie même en cas de collision grave, forment la base de la sécurité passive exemplaire qui distingue la BMW Série 6. L’équipement sécuritaire de série comprend de plus des ceintures de sécurité à trois points et enrouleur automatique sur toutes les places ainsi que des airbags frontaux et latéraux. Sur la BMW Série 6 Coupé, des airbags protège-tête complètent le dispositif sécuritaire. La BMW Série 6 Cabriolet dispose, quant à elle, d’arceaux de sécurité antiretournement à déclenchement automatique. En cas de tonneau, ceux-ci jaillissent en quelques fractions de seconde d’un module logé derrière les appuie-tête arrière.

Des appuie-tête actifs protégeant encore mieux les occupants

En dotation standard, la BMW Série 6 Coupé et la BMW Série 6 Cabriolet possèdent des sièges avant à réglage électrique et triple fonction mémoire côté conducteur. Les sièges avant de la BMW Série 6 Cabriolet intègrent les ceintures de sécurité, et sur la BMW Série 6 Coupé, l’ancrage des ceintures est conçu de sorte à assurer une manipulation confortable de ce système de retenue. Les nouveaux appuie-tête actifs équipant les sièges avant augmentent encore le niveau de sécurité passive des deux modèles. Ces appuie-tête déploient leur effet protecteur en cas de choc arrière en se rapprochant automatiquement de la tête, prévenant ainsi une rotation ou la projection rapide de la tête vers l’arrière. Ils réduisent ainsi sensiblement le risque de blessure des vertèbres cervicales encouru par le conducteur et le passager avant. Pour atteindre cet effet, les appuie-tête se voient avancés de 60 millimètres et rehaussés de 40 millimètres dès que le boîtier électronique des airbags enregistre un impact sur la partie arrière de la voiture et envoie un signal d’activation pyrotechnique du système. A la réception du signal, deux ressorts se détendent pour positionner les parties capitonnées des appuie-tête. La tête des occupants avant est ainsi retenue rapidement et le brusque mouvement déclenché par l’énergie libérée dans l’impact est amorti.

Système de navigation et chaîne audio de grande classe

Le système de navigation Professional à nouveau optimisé est une option particulièrement raffinée de la dotation de confort disponible pour les nouvelles BMW Série 6 Coupé et Cabriolet. Il offre, entre autres, une représentation graphique plus fine sur l’écran de contrôle de 8,8 pouces.
En fait partie aussi une nouvelle saisie vocale particulièrement fiable qui est l’apanage des automobiles BMW.
Des systèmes audio et fonctions télématiques haut de gamme permettent d’accroître encore le confort en voyage et le plaisir à bord de la nouvelle BMW Série 6. La nouvelle chaîne audio haut de gamme BMW Individual garantit un plaisir d’écoute hors du commun. La technologie Dirac Live, une technologie avant-gardiste de traitement des signaux, constitue le cœur du système. L’amplificateur numérique à 9 canaux avec processeur numérique des signaux (DSP) produit une puissance de sortie maximale de 825 watts ; associé aux haut-parleurs d’une qualité toute particulière, il fixe des références quant à la restitution du son. En plus de la connexion auxiliaire (AUX-In) de série, une interface USB destinée au branchement de sources audio externes est disponible en option. Il est ainsi possible d’intégrer aussi des lecteurs MP3, comme l’Apple iPod, dans le système audio et de les piloter à l’aide du bouton iDrive ou des touches multifonctions au volant.
Le programme multimédia est complété par le portail Internet mobile BMW Online et les services télématiques BMW Assist. Le menu Informations de BMW Online ne comprend pas seulement les actualités fournies directement par l’Agence de presse allemande (dpa), mais aussi le bulletin météo avec des prévisions pouvant tenir compte des besoins personnels du conducteur. Ainsi par exemple, le service «météo cabrio» permet de savoir si la sortie cheveux au vent programmée pour le lendemain avec la BMW Série 6 Cabriolet est probable ou s’il faut plutôt s’attendre à des averses dans la région. De plus, la nouvelle BMW Série 6 peut s’équiper des BMW TeleServices, grâce auxquels le BMW Group propose à ses clients des services universels, par exemple pour fixer les rendez-vous pour la révision du véhicule.

Sellerie cuir avec technologie SunReflective pour le cabriolet

Parmi les raffinements particuliers de la dotation de la BMW Série 6 Cabriolet, il faut compter une nuance de cuir de conception nouvelle pour les sièges et autres habillages intérieurs. Sur ce nouveau matériau, des pigments dits cool incorporés au cuir selon une méthode appelée technologie SunReflective, veillent à la réflexion des rayons infrarouges du soleil. Ils évitent ainsi avec efficacité le réchauffement excessif des assises dans la voiture décapotée. Sur les cuirs de couleur foncée, la différence de température peut atteindre 20 degrés centigrades par rapport à des cuirs conventionnels.

De concert avec le design caractéristique et le dynamisme impressionnant, la dotation tout aussi complète que variée exprime bien l’identité authentique et incomparable de la BMW Série 6. La nouvelle BMW Série 6 Coupé et la nouvelle BMW Série 6 Cabriolet entrent dans le cercle exclusif des automobiles qui satisfont dans tous les domaines aux exigences les plus élevées et donnent de nouvelles impulsions. De par la multitude de leurs qualités, les deux modèles se détachent nettement du peloton de leurs concurrentes respectives. Ils répondent ainsi à la vision idéale des automobilistes qui se sont adonnés au dynamisme raffiné du coupé grand tourisme offrant quatre places ou qui recherchent le plaisir exclusif de la conduite d’un cabriolet du segment de luxe pouvant, lui aussi, accueillir quatre personnes. Incarnant de manière crédible des valeurs modernes,
parmi lesquelles il faut désormais non seulement compter la qualité inconditionnelle, l’élégance discrète et la grande aptitude au quotidien, mais aussi la sobriété convaincante de la BMW 635d, la BMW Série 6 jouit aussi d’une grande estime en dehors de son groupe cible traditionnel. L’impression positive que la BMW Série 6 donne sur la route, amplifie le plaisir de son conducteur de s’identifier avec sa voiture.
Le succès remporté jusqu’à ce jour par la BMW Série 6 montre à quel point elle répond tant à ses propres exigences qu’à celles des clients face à un coupé et à un cabriolet du très haut de gamme. Jusqu’à fin février 2007, 75 352 exemplaires de la BMW Série 6 avaient déjà quitté les chaînes de montage, dont 41 446 coupés et 33 906 cabriolets. Après trois ans seulement, la BMW Série 6 a atteint plus de 85 pour cent des ventes totales de sa devancière. Affichant un profil à nouveau affûté, les deux modèles réunissent donc toutes les conditions requises pour perpétuer la success story de la BMW Série 6.

BMW 630i Cabriolet :
six cylindres en ligne à essence à injection directe de la deuxième génération (High Precision Injection), cylindrée : 2 996 cm3,
puissance : 200 kW (272 ch) à 6 700 tr/mn,
couple maxi. : 320 Newtons-mètres entre 2 750 et 3 000 tr/mn,
accélération (0 à 100 km/h) : 6,7 secondes, vitesse maxi. : 250 km/h, consommation moyenne selon le cycle européen : 8,3 litres/100 kilomètres (boîte automatique sport : 8,1 litres).

BMW 635d Cabriolet :
six cylindres en ligne diesel à injection à rampe commune et Twin Turbo variable (VTT), cylindrée : 2 993 cm3,
puissance : 210 kW (286 ch) à 4 400 tr/mn,
couple maxi. : 580 Newtons-mètres entre 1 750 et 2 250 tr/mn,
accélération (0 à 100 km/h) : 6,6 secondes, vitesse maxi. : 250 km/h, consommation moyenne selon le cycle européen : 7,2 litres/100 kilomètres.

BMW 650i Cabriolet :
huit cylindres à essence à distribution VALVETRONIC et double VANOS, cylindrée : 4 799 cm3, puissance : 270 kW (367 ch) à 6 300 tr/mn, couple maxi. : 490 Newtons-mètres à 3 400 tr/mn,
accélération (0 à 100 km/h) : 5,5 secondes, vitesse maxi. : 250 km/h, consommation moyenne selon le cycle européen : 12,6 litres/100 kilomètres (boîte automatique sport : 10,9 litres).

BMW 650i Coupé :
huit cylindres à essence à distribution VALVETRONIC et double VANOS, cylindrée : 4 799 cm3, puissance : 270 kW (367 ch) à 6 300 tr/mn, couple maxi. : 490 Newtons-mètres à 3 400 tr/mn,
accélération (0 à 100 km/h) : 5,1 secondes, vitesse maxi. : 250 km/h, consommation moyenne selon le cycle européen : 11,7 litres/100 kilomètres (boîte automatique sport : 10,5 litres).

BMW 630i Coupé :
six cylindres en ligne à essence à injection directe de la deuxième génération (High Precision Injection),
cylindrée : 2 996 cm3, puissance : 200 kW (272 ch) à 6 700 tr/mn,
couple maxi. : 320 Newtons-mètres entre 2 750 et 3 000 tr/mn,
accélération (0 à 100 km/h) : 6,2 secondes, vitesse maxi. : 250 km/h, consommation moyenne selon le cycle européen : 7,9 litres/100 kilomètres (boîte automatique sport : 7,7 litres).

BMW 635d Coupé :
six cylindres en ligne diesel à injection à rampe commune et Twin Turbo variable (VTT),
cylindrée : 2 993 cm3, puissance : 210 kW (286 ch) à 4 400 tr/mn,
couple maxi. : 580 Newtons-mètres entre 1 750 et 2 250 tr/mn,
accélération (0 à 100 km/h) : 6,3 secondes, vitesse maxi. : 250 km/h, consommation moyenne selon le cycle européen : 6,9 litres/100 kilomètres.