135i E82 Coupé (2007) - Voiture de série - Fonds d'cran - BMWorld.fr - Le monde des BMW

Thme bmworld

Fond d'cran 135i E82 Coupé (2007)

135i E82 Coupé (2007)
Pages: 1 2 3 4 5 6 Photos 01 20 Suivant
01 - 135i E82 Coupé (2007)
02 - 135i E82 Coupé (2007)
03 - 135i E82 Coupé (2007)
04 - 135i E82 Coupé (2007)
05 - 135i E82 Coupé (2007)
06 - 135i E82 Coupé (2007)
07 - 135i E82 Coupé (2007)
08 - 135i E82 Coupé (2007)
09 - 135i E82 Coupé (2007)
10 - 135i E82 Coupé (2007)
11 - 135i E82 Coupé (2007)
12 - 135i E82 Coupé (2007)
13 - 135i E82 Coupé (2007)
14 - 135i E82 Coupé (2007)
15 - 135i E82 Coupé (2007)
16 - 135i E82 Coupé (2007)
17 - 135i E82 Coupé (2007)
18 - 135i E82 Coupé (2007)
19 - 135i E82 Coupé (2007)
20 - 135i E82 Coupé (2007)
Pages: 1 2 3 4 5 6 Photos 01 20 Suivant

135i E82 Coupé (2007)


La nouvelle BMW Série 1 Coupé est entièrement conçue pour le pur plaisir de conduire

Cette deux-portes compacte au design puissant vient encore enrichir la famille d’une BMW Série 1 au très beau succès commercial. Avec ses puissants moteurs essence et Diesel, son agilité et sa maniabilité ainsi que le dynamisme provocant de son design, le nouveau modèle invite à goûter les séquences sportives que ménage le trafic quotidien. En sa qualité de 2+2 places dotées d’un espace bagages séparé de l’habitacle et d’un dossier de banquette arrière de série rabattable en éléments 60/40, la BMW Série 1 Coupé offre également une fonctionnalité élevée. Cependant, ce modèle donne une nette priorité au plaisir de conduire. La BMW Série 1 Coupé montre quelle dimension peut prendre le plaisir de conduire dans un modèle de dimensions compactes – plaisir d’autant plus grand qu’il est associé à une efficience exemplaire. Atteignant un niveau de performance unique dans la catégorie des voitures compactes, la BMW 135i Coupé en apporte un témoignage particulièrement impressionnant. Le haut de gamme – reconnaissable extérieurement à son équipement aérodynamique M de série légèrement modifié et à sa lèvre de spoiler arrière supplémentaire (gurney) – est animé par un six-cylindres en ligne de 3,0 litres à bi-turbo et injection directe d’essence de deuxième génération («High Precision Injection»). 225 kW/306 ch et un couple maximal de 400 Newton-mètres sont bien faits pour permettre à ce modèle de poser de nouveaux critères dans le domaine du dynamisme.
La disposition permanente à la performance manifestée par ce moteur turbo, qui a remporté le prix de l’«Engine of the Year» 2007 dans deux catégories ainsi qu’au classement général, incarne le plaisir de conduire typique de la marque BMW. Ce faisant, le potentiel sportif de la BMW 135i Coupé entretient un rapport impressionnant avec sa rentabilité. Cette deux-portes, dont les performances feraient honneur à des représentantes de catégories plus élevées, accomplit le sprint du 100 km/h départ arrêté en seulement 5,3 secondes, tandis que sa consommation moyenne en cycle d’essai conforme aux normes européennes n’est que de 9,2 litres aux 100 kilomètres.
Une nouvelle dimension du «dynamisme efficient» est atteinte par la BMW 123d Coupé, dont le nouveau Diesel de quatre cylindres et de 2,0 litres à double suralimentation «Variable Twin Turbo» et injection à rampe commune célèbre sa première mondiale sous ce capot. Le moteur tout alu développe une puissance de 150 kW/204 ch. Il dote la voiture de performances sportives se traduisant, notamment, par un sprint du 100 km/h départ arrêté accompli en 7,0 secondes. Avec sa consommation moyenne de seulement 5,2 litres aux 100 kilomètres en cycle d’essai conforme aux normes européennes et des émissions de CO2 de 138 grammes au kilomètre, la BMW 123d Coupé remporte la première place du comparatif entre les représentantes de sa catégorie de puissance. Outre l’efficience du nouveau moteur, ce sont également les nombreuses technologies de série mises en œuvre dans tout le véhicule pour optimiser la gestion de l’énergie qui ont contribué à lui valoir ces notes d’excellence. Et ces technologies sont pour leur part le résultat de la stratégie de développement «BMW EfficientDynamics» induisant simultanément, pour toutes les motorisations nouvelles et dans toutes les séries, un gain de puissance pour une nette réduction des consommations et des émissions.
A ces deux motorisations haut de gamme s’ajoute un deuxième moteur Diesel. Version la plus économe de la deux-portes de sport, la BMW 120d Coupé vient compléter l’offre de lancement du modèle. La puissance de 130 kW/177 ch fournie par son Diesel de quatre cylindres, sa consommation moyenne de 4,8 litres aux 100 kilomètres et ses émissions de 128 grammes de CO2 au kilomètre posent des critères en matière d’efficience et d’émissions de CO2 dans cette catégorie de voitures.

La BMW Série 1 Coupé : efficiente et agile sur les traces de la BMW 02

Avec le lancement de la BMW Série 1 désormais disponible en version bi-corps à cinq ou à trois portes, BMW a élargi sa gamme vers le bas avec succès tout en apportant un réel enrichissement au segment des voitures compactes sous la forme de ce modèle à propulsion, qui fut la première et reste l’unique propulsion de la catégorie. La BMW Série 1 Coupé incarne désormais avec encore plus de netteté l’exigence sportive de la série en termes d’agilité et de maniabilité. Les avantages apportés par les dimensions compactes et le poids réduit sont systématiquement exploités pour l’optimisation des qualités de dynamisme. Par ailleurs, la voiture réunit les meilleures conditions pour l’alliance des critères de dynamisme et d’efficacité.
Avec cette offensive, ce n’est pas la première fois que BMW introduit le plaisir de conduire dans une catégorie de voitures plus petites. La série des BMW 02 présentée en 1966 est encore aujourd’hui considérée comme une pionnière en matière de dynamisme et d’agilité. La transmission à l’essieu arrière, des moteurs puissants et de la place pour quatre personnes – telles étaient les principales caractéristiques d’une série ayant connu le succès pendant plus de 12 ans. Son design était marqué par des proportions dynamiques, un porte-à-faux court à l’avant, un ligne de ceinture marquante, un capot moteur allongé et un empattement long – éléments de style dont l’interprétation moderne prêtent également à la BMW Série 1 Coupé une ligne unique en son genre. Autre parallèle intéressante : avec l’édition spéciale BMW 2002 Turbo, qui vint coiffer le haut de gamme de la série BMW 02 – la BMW 2002 –, le constructeur a déjà présenté à l’époque une version aux performances exceptionnelles qui s’est également révélée imbattable sur circuit. Avec son moteur bi-turbo de 225 kW/306 ch, la BMW 135i Coupé est une ré-interprétation contemporaine de ce concept dans une nouvelle catégorie de voitures.

Lancement aux Etats-Unis : la BMW Série 1 poursuit sa marche triomphale à travers le monde

Avec la sortie de la BMW Série 1 Coupé, ce sera aussi bientôt le lancement de la BMW Série 1 comme modèle de base sur le marché des Etats-Unis. Avec le lancement de la BMW 135i Coupé, le concept du plaisir de la conduite sportive à bord d’une automobile de dimensions compactes fera alors également fureur sur le marché américain. La BMW Série 1 poursuit ainsi sa marche triomphale à travers le monde. Cette première aux Etats-Unis élargira nettement sa présence sur les marchés internationaux.

Un design extérieur qui la démarque nettement de la concurrence

La nouvelle BMW Série 1 Coupé poursuit le développement du langage formel de la série. Sa ligne sportive lui assure une place exceptionnelle dans le segment des voitures compactes. L’avant allongé, l’habitacle décalé vers l’arrière – de type dit «greenhouse» – et l’arrière court permettent à la deux-portes de se démarquer nettement de la concurrence. Or, cette esthétique individuelle est le corollaire d’un concept exceptionnel. Le design extérieur aux surfaces dynamiques, les passages de roue au modelé puissant et les longues portes sans cadre sont la traduction optique d’un concept à propulsion unique sur ce segment. Modèle haut de gamme, le design extérieur de la BMW 135i Coupé se distingue des modèles Diesel, notamment, par un équipement aérodynamique M modifié ainsi que par une lèvre de spoiler arrière (gurney) de série disponible uniquement avec la motorisation haut de gamme. La nouvelle couleur de carrosserie rouge Sedanmétallisée est également réservée en exclusivité à la BMW Série 1 Coupé.
Le choix de peintures est complété par huit autres couleurs métalliques et trois coloris standard.

Eléments typiques marquant sa filiation sur la partie avant de la voiture

Le design de l’avant proclame nettement l’appartenance du nouveau coupé à la famille de la BMW Série 1. Le dessin de la grille de calandre, le double haricot typique de la marque BMW, le cadre chromé à la forme prononcée et les phares sont identiques. Avec leurs anneaux coronaires réalisant la fonction d’éclairage diurne, les phares ronds bi-xénon disponibles en option permettent également d’identifier le coupé comme appartenant indéniablement à la famille BMW.

Corps de carrosserie stable et cellule vitrée donnant une impression de légèreté

La silhouette sportive de la nouvelle BMW Série 1 Coupé est caractérisée par des lignes marquantes. La ligne de ceinture courant au-dessous de la surface vitrée constitue l’élément le plus marquant de la vue de profil. Les bas de caisse au modelé prononcé accentuent les surfaces convexes-concaves des parois latérales de la carrosserie. Avec les ailes larges et puissantes, ces contours vigoureux contribuent à souligner le caractère sportif de la BMW Série 1 Coupé.
Le montant B vitré, sombre, est typique des coupés BMW. Il donne l’impression que les vitres forment une surface ininterrompue. Contrastant avec la stabilité du corps de carrosserie, la cellule vitrée donne ainsi une impression de légèreté. Le «pli Hofmeister» typique des voitures de la marque BMW est considéré comme un élément en soulignant le dynamisme. Le tracé de la ligne de toit formant un angle vif au point de retombée sur une partie arrière particulièrement courte est également caractéristique pour ce coupé. La longue porte sans cadre et le montant B fortement incliné décalent le centre de gravité optique de la silhouette vers l’essieu arrière.

Des lignes de lumière horizontales soulignent la puissance de l’arrière

La nouvelle BMW Série 1 Coupé est dotée d’un arrière puissant et d’un troisième feu de stop intégré. Détail soulignant le caractère sportif, le capot du coffre à bagages est doté d’un becquet façonné dans la masse soulignant optiquement l’arrière court et augmentant la portance sur l’essieu arrière à vitesse élevée.
La subdivision intérieure des blocs optiques arrière en forme de L reprend l’horizontalité des lignes dans la partie arrière de la carrosserie. Les feux de marche arrière et clignotants se présentent sous la forme de bandes blanches. En outre, des conduits de lumière horizontaux intégrés dans les blocs optiques arrière et illuminés par des diodes électroluminescentes (DEL) donnent une plus grande homogénéité à l’éclairage. Grâce à cet élément de design déjà connu sur d’autres familles de modèles, la BMW Série 1 Coupé est identifiable en tant que voiture de la marque BMW même dans l’obscurité. Les feux de stop s’allumant en deux temps d’intensité différente en fonction de la pression de freinage sont également un élément d’identification de la marque BMW ayant en outre pour effet d’augmenter la sécurité dans le trafic.

Un design intérieur caractérisé par la douceur des courbes et l’horizontalité des lignes

L’intérieur de la BMW Série 1 Coupé donne une impression de clarté comme de solidité et de qualité supérieure. La jonction entre les zones avant et arrière est assurée par des éléments dynamiques horizontaux. Pouvant accueillir jusqu’à quatre personnes, l’habitacle donne à la voiture un caractère haut de gamme que l’on ne rencontre, sinon, que dans les catégories de voitures
plus élevées.
Le poste de conduite se caractérise par des lignes et des surfaces amples et tendues. La partie supérieure du tableau de bord est réalisée en noir, dans une matière noble dont la grenure à caractère naturel souligne l’exigence de qualité. Réalisée dans l’une des couleurs intérieures – noir, gris ou beige au choix –, la partie inférieure du tableau de bord souligne l’horizontalité du design, donnant une sensation d’espace généreux.
La console accueillant les éléments de commande des fonctions de divertissement et de climatisation s’intègre harmonieusement dans le tableau de bord grâce à de doux arrondis et à des transitions fluides entre les
surfaces. Typique pour la marque BMW, le «Controller» du système de commande optionnel iDrive a été intégré dans la console centrale. Des applications galvanisées à brillant perlé ornent, notamment, les poignées d’ouverture de porte, le dispositif d’ouverture de la boîte à gants, les boutons rotatifs de la radio et de la climatisation automatique optionnelle, le bouton multicommandes «iDrive Controller» ainsi que les barrettes décoratives du volant sport gainé cuir optionnel.
La finition cuir Boston disponible en option souligne encore l’impression de qualité supérieure. La partie inférieure des portes accueille de pratiques porte-cartes intégrés à la garniture de finition.

Quatre places et de nombreuses possibilité de personnalisation

A l’arrière, la BMW Série 1 Coupé est dotée en série de deux sièges individuels offrant un haut niveau de confort aux passagers. Les applications de tissu ou de simili-cuir intégrés dans les accoudoirs ainsi que dans les revêtements latéraux reprennent le design des garnitures de porte. Un fourre-tout placé entre les deux sièges offre un volume de rangement supplémentaire.
Pour harmoniser l’intérieur à la couleur de carrosserie choisie et affirmer son style personnel, l’acheteur de la BMW Série 1 Coupé a le choix entre quatre garnitures de sièges différentes – deux en textile, une textile et cuir et une tout cuir – qui peuvent être associées, selon les coloris, à trois couleurs intérieures et neuf finitions de couleurs différentes. En ce qui concerne les moulures décoratives, six versions permettent de choisir entre, notamment, l’aluminium à effet poli, le bois de peuplier à la veinure d’une noblesse particulière, le titane évocateur d’un haut niveau de technicité ainsi que le noir diamant au poli spéculaire et l’argent Cachemire.

Un équipement aérodynamique spécifique pour la BMW 135i Coupé

A des fins de différenciation optique en sa qualité de haut de gamme de la nouvelle famille de modèles, la BMW 135i Coupé reçoit en série un équipement aérodynamique M modifié aux qualités aérodynamiques optimisées. Avec son entrée d’air centrale agrandie, le bouclier avant souligne la sportivité de la voiture. Les deux entrées d’air latérales au dessin autonome sont divisées horizontalement par une barre et limitées par de petites lèvres aérodynamiques (les «flaps») légèrement évasées, ce qui souligne encore la largeur de l’avant de la BMW 135i Coupé. En outre, la BMW 135i est le seul modèle se caractérisant par une grille de calandre chromée.
Les bas de caisse latéraux de la BMW 135i Coupé se distinguent optiquement par un coup de gouge plus vigoureux. La ligne conique est optiquement renforcée par une ligne de lumière supplémentaire. Un élément anthracite est intégré dans la partie inférieure du tablier arrière de la BMW 135i Coupé. Quant à ce tablier arrière, il s’engage dans la zone des roues plus loin que sur les autres versions, soulignant ainsi la largeur de la voie. L’aérodynamisme est encore optimisé par une petite lèvre de spoiler – appelée «gurney» dans le sport automobile. Les garnitures des embouts du système d’échappement sont chromés noirs.

Dynamisme efficient avec deux Diesel turbo et un groupe à essence

Les moteurs de la nouvelle BMW Série 1 Coupé associent dynamisme, efficience et souplesse d’une manière unique dans ce segment. Ceci vaut pour les deux représentants de la nouvelle génération de quatre-cylindres turbo-diesel comme pour le six-cylindres essence. Chacun de ces trois groupes offre des performances élevées pour des consommations et des émissions nettement réduites. Dans le cadre d’un comparatif avec les modèles de la concurrence, chacune de ces trois motorisations arrive en tête en ce qui concerne les performances aussi bien que les consommations. Par ce rapport remarquablement favorable entre la puissance et la rentabilité, la nouvelle BMW Série 1 Coupé témoigne magistralement du succès de la stratégie de développement «BMW EfficientDynamics».
En plus des mesures dont a bénéficié le moteur – réduction des frottements, chambres de combustion redessinées, optimisation de la formation du mélange grâce à l’injection à rampe commune ou l’injection directe d’essence «High Precision Injection», commande précise de la combustion et du guidage de l’air –, la voiture a également reçu des améliorations apportant des avantages considérables dans le domaine de la consommation.

De l’énergie pure grâce à la technologie du bi-turbo sur la BMW 135i Coupé

Le modèle haut de gamme de la famille est la BMW 135i Coupé qui est propulsée par le premier moteur de six cylindres en ligne au monde doté de la technologie bi-turbo, de l’injection directe d’essence «High Precision Injection» et d’un bloc cylindres tout aluminium. La nouvelle Série 1 Coupé reçoit donc la version la plus puissante des moteurs de six cylindres en ligne figurant au catalogue BMW.
225 kW/306 ch puisés dans une cylindrée de 2 979 centimètres cubes autorisent des caractéristiques dynamiques peu communes. La BMW 135i Coupé accomplit le sprint du 100 km/h départ arrêté en 5,3 secondes. Sa vitesse maximale est limitée par voie électronique à 250 km/h. Le couple maximal de 400 Newton-mètres est disponible dans une très large plage de régime – 1300 tr/min à 5 000 tr/min – et dote ce groupe de 3,0 litres de montées en régime particulièrement puissantes. La consommation moyenne de carburant selon les normes européennes est de 9,2 litres de super aux 100 kilomètres, ce qui fait de la BMW 135i Coupé la voiture la plus sobre de sa catégorie de puissance ainsi qu’un exemple particulièrement fascinant de «dynamisme efficient».

Déploiement de puissance d’un moteur atmosphérique de cylindrée nettement supérieure

La mise en œuvre de deux compresseurs alimentant chacun trois cylindres en air comprimé lui vaut une spontanéité jusqu’à présent encore jamais atteinte avec les moteurs turbo. L’avantage essentiel de ces compresseurs de dimensions réduites réside dans leur faible moment d’inertie. Ainsi, le fameux «trou turbo» autrefois typique des moteurs suralimentés – temps de réponse du turbo avant qu’il ne développe son effet bénéfique sur le développement de puissance – n’est plus perceptible. En pratique, la courbe caractéristique de puissance du groupe turbo de la BMW 135i Coupé équivaut au déploiement de puissance d’un moteur atmosphérique de cylindrée nettement supérieure.
En conservant le concept de moteur atmosphérique, un tel dynamisme n’aurait été réalisable qu’au prix d’une considérable augmentation de cylindrée, ayant pour corollaire un gain de poids correspondant avec les effets en résultant pour l’équilibre de la voiture et les consommations. La mise en œuvre du bi-turbo associé à l’injection directe d’essence «High Precision Injection» s’avère au contraire comme une méthode particulièrement efficiente pour répondre à des exigences encore plus élevées en termes de puissance et de couple moteur.

L’injection directe d’essence «High Precision Injection» économise jusqu’à dix pour cent de carburant

C’est à l’injection directe d’essence «High Precision Injection» que revient le rôle essentiel dans ce concept visant à une consommation de carburant aussi économe que possible. Grâce à l’injection directe d’essence de deuxième génération, le moteur bi-turbo fournit cette puissance plus élevée sans consommer plus de carburant et sans concessions au niveau des qualités dynamiques. La position des injecteurs dans la culasse, directement auprès des bougies d’allumage, permet de doser le carburant injecté avec une précision encore jamais atteinte. En comparaison avec un moteur turbo de même puissance à injection par tubulure d’aspiration, le moteur de la BMW 135i Coupé apporte une économie de carburant d’environ dix pour cent.

La BMW 123d Coupé : l’excellence en matière d’efficience et de puissance

Le nouveau quatre-cylindres de la BMW 123d Coupé à double suralimentation «Variable Twin Turbo» ouvre de nouvelles dimensions au point de vue du développement de puissance et du comportement en matière de consommation. Avec sa cylindrée de 1995 centimètres cubes et sa puissance de 150 kW/204 ch, c’est le premier moteur Diesel du monde tout en aluminium délivrant une puissance au litre de plus de 100 ch. C’est aussi le premier Diesel à double suralimentation «Variable Twin Turbo» dans son segment. Le moteur délivre sa puissance maximale à 4 400 tr/min. Son couple maximal de 400 Newton-mètres est disponible dès les 2 000 tr/min.
Avec une vitesse maximale de 238 km/h et un sprint du 100 km/h départ arrêté accompli en 7,0 secondes, ce groupe dote la nouvelle BMW 123d Coupé de performances exceptionnelles. Cette capacité d’accélération et une consommation moyenne de 5,2 litres aux 100 kilomètres en cycle d’essai conforme aux normes européennes sont à inscrire à l’actif de la stratégie de développement «BMW EfficientDynamics». Rejetant ainsi seulement 138 grammes de CO2 au kilomètre, la BMW 123d Coupé se classe en tête de sa catégorie.

Premier quatre-cylindres à double suralimentation «Variable Twin Turbo»

La technologie de double suralimentation «Variable Twin Turbo» assure une augmentation de puissance d’une efficience particulière. Cette technologie également qualifiée de suralimentation variable à deux étages n’a été jusqu’à présent mise en œuvre que sur les Diesel six cylindres de BMW. C’est la première fois que ce principe est également appliqué à un Diesel de quatre cylindres, moteur équipant la BMW Série 1 Coupé.
Le groupe de suralimentation du système de double suralimentation «Variable Twin Turbo» comprend deux turbocompresseurs sur échappement, un grand et un petit, qui assurent conjointement l’alimentation des quatre cylindres en air aspiré. En raison de son plus faible moment d’inertie, le petit turbocompresseur assure une puissance d’entraînement élevée dès les régimes situés juste au-dessus du niveau de point mort. A des régimes plus élevés, le plus grand compresseur vient compléter l’action de ce dernier en développant son effet bénéfique pour le développement de puissance. Grâce à cette configuration, l’effet turbo se déploie sans temps de retard.
Ce groupe de 2,0 litres est le premier moteur BMW à injection directe à rampe commune, à piézoinjecteurs injectant le carburant sous une pression de 2 000 bars. Le carburant étant injecté dans chaque cylindre par sept orifices d’injection, en portions pouvant atteindre le nombre de trois, la flamme se propage en douceur pendant le cycle de travail, ce qui est surtout bénéfique pour la souplesse du groupe Diesel. L’association des qualités de dynamisme et de rentabilité, à laquelle le moteur Diesel doit son importance sans cesse croissante, atteint désormais un nouveau niveau également dans le domaine des quatre-cylindres.

Un compresseur à géométrie variable de la turbine pour la BMW 120d Coupé

Le moteur de la BMW 120d Coupé est doté d’un seul turbocompresseur sur échappement assurant un déploiement de puissance adapté de manière optimale à toutes les plages de régime grâce à la technologie de la géométrie variable de la turbine. Un servomoteur électrique adapte les ailettes du diffuseur de la turbine aux exigences du moment en quelques fractions de seconde et avec une précision élevée. Ce système assure des réponses spontanées à bas régime comme des performances élevées en pleine charge. La pression de suralimentation maximale est de 2,55 bars. Le gazole est amené par des piézoinjecteurs travaillant sous une pression de 1800 bars.
Le quatre-cylindres puise dans une cylindrée de 1995 centimètres cubes une belle puissance de 130 kW/177 ch à 4 000 tr/min. Le couple maximal de 350 Newton-mètres est disponible entre 1750 et 3 000 tr/min. La nouvelle BMW 120d Coupé atteint une vitesse maximale de 228 km/h et réalise le sprint du 100 km/h départ arrêté en 7,6 secondes. Avec une consommation de carburant de 4,8 litres aux 100 kilomètres, ce moteur atteint un niveau de sobriété peu commun, ce qui lui permet de maintenir ses rejets à un niveau exemplaire, avec des émissions de CO2 de seulement 128 grammes au kilomètre.
Les moteurs de la nouvelle BMW 123d Coupé et de la nouvelle BMW 120d Coupé sont nettement plus légers que des Diesel de quatre cylindres comparables. Le gain de poids est réalisé, pour la plus grande part, grâce au bloc-cylindres en aluminium à chemises en fonte grise assemblées thermiquement. Cette mesure d’optimisation réalisée dès la construction n’a pas seulement un effet positif sur la rentabilité de la voiture. Le poids réduit du moteur est également favorable à une répartition des charges harmonieuse. La voiture y gagne en agilité.

Les deux turbo-diesel sont dotés en série d’un filtre à particules

Représentants d’une nouvelle génération de moteurs Diesel, les moteurs de la BMW 123d Coupé et de la BMW 120d Coupé sont dotés en série d’un filtre à particules diesel proche du moteur. Une optimisation efficace du comportement en matière d’émissions est ainsi garantie également dans cette catégorie de moteurs.

La récupération de l’énergie de freinage réduit la consommation tout en élevant le plaisir de conduire

Toutes les versions de la BMW Série 1 Coupé disponibles sur le marché européen sont équipées d’un système de récupération de l’énergie de freinage. Par principe, le système de récupération de l’énergie de freinage de la BMW Série Coupé permet, lorsque la batterie a atteint un certain niveau de charge minimum, de ne plus la recharger que pendant les phases de décélération ou de freinage et de la déconnecter pendant les phases d’accélération. Cela permet, d’une part, de mettre plus de puissance moteur au service du plaisir de conduire typique de la marque BMW tout en réduisant la consommation et, par conséquent, les émissions de CO2.
L’idée sur laquelle repose ce système intelligent de gestion de l’énergie peut être comparée au fonctionnement des centrales d’accumulation. La nuit, on y retient provisoirement, dans des lacs de retenue situés en amont, de l’énergie bon marché qui sera utilisée le jour, lors des pointes de charge. En vertu de ce principe appliqué à la récupération de l’énergie de freinage de la nouvelle BMW Série 1 Coupé, le système reconnaît les phases de conduite favorables à la production d’énergie et en profite pour accumuler provisoirement dans la batterie du courant qu’il utilisera selon les besoins pour l’alimentation du réseau de bord.
Pour maximiser la durée de vie de la batterie et compenser l’élévation du débit d’énergie, le système intelligent de gestion de l’énergie définit des cycles dits de régénération qui nécessitent l’utilisation d’une batterie mettant en œuvre la nouvelle technologie AGM. Ainsi, après certaines phases de charge et de décharge, la batterie est alimentée avec une tension pulsée plus élevée de manière à créer des phases de régénération ciblées.

La fonction «start-stop» automatique réduit les périodes de fonctionnement au point mort

Sur les voitures à boîte mécanique propulsées par l’un des nouveaux moteurs de quatre cylindres, la fonction «start-stop» automatique assure une efficience plus élevée, surtout en circulation urbaine. Ce système coupe automatiquement le moteur à chaque fois qu’il tourne inutilement. Ainsi, par exemple, la consommation instantanée est réduite à zéro lors de l’arrêt au feu rouge. Lorsque le conducteur met le levier de vitesse au point mort et enlève le pied de la pédale d’embrayage, l’électronique moteur coupe le moteur de manière imperceptible. Pour redémarrer, il suffit d’actionner la pédale d’embrayage. Grâce au maintien de la pression de charge, le moteur redémarre instantanément sans autre intervention du conducteur.
En route également, la BMW Série 1 Coupé est dotée de nouvelles fonctions créant des conditions idéales pour une utilisation du carburant aussi efficace que possible. A cette fin, la nouvelle version de la BMW Série 1 est dotée d’une indication du point de passage des rapports. L’appareillage électronique du moteur calcule à cet effet le moment le plus favorable pour le passage de la vitesse supérieure, en fonction de la situation de conduite et selon des critères de consommation. Un symbole de flèche s’allumant au combiné d’instruments indique au conducteur le moment idéal de passage de la vitesse.

Le désaccouplement de groupes auxiliaires permet d’économiser de l’énergie

Certaines autres mesures visant à réaliser des économies de carburant sont automatiques. Ainsi, la BMW Série 1 Coupé propulsée par le nouveau quatre-cylindres Diesel est équipée d’une commande active des volets d’air dans la grille de calandre. Lorsque le moteur n’a pas de besoin de refroidissement particulier, les volets restent fermés, ce qui s’accompagne d’une amélioration mesurable de l’aérodynamique et entraîne encore une réduction de la consommation.
En outre, le fait que le fonctionnement de nombreux groupes auxiliaires soit asservi aux besoins permet également de faire des économie d’énergie. L’entraînement électrique de la direction assistée EPS (Electric Power Steering) ne consomme d’énergie que lorsque l’assistance de direction est réellement nécessaire, ce qui se produit exclusivement lorsqu’un mouvement est imprimé au volant de manière active. En ligne droite comme en courbe constante, c’est-à-dire ne nécessitant aucun mouvement du volant supplémentaire, la consommation d’énergie est nulle. De même, la commande de la nouvelle pompe électrique à liquide de refroidissement n’est pas asservie au régime moteur mais à la température et ne s’active qu’en cas d’utilité réelle. Ceci contribue également à l’augmentation du rendement du moteur. Avec une consommation d’environ 200 watts, elle consomme seulement à peu près un dixième de l’énergie ordinairement consommée par les pompes classiques, pour lesquelles l’énergie doit être par ailleurs produite en permanence. En outre, l’entraînement par courroie du compresseur de climatisation est doté d’un dispositif d’accouplement. Lorsque la climatisation est désactivée, le compresseur est automatiquement désaccouplé. De cette manière, le couple résistant du compresseur est réduit au minimum.

«Dynamisme efficient» également avec la boîte automatique

La BMW 120d Coupé est la première version de la famille à pouvoir recevoir en option, au lieu de la boîte mécanique, une boîte de vitesses automatique à six rapports. Les autres versions suivront. Dotée d’un nouveau convertisseur à damper torsionnel intégré qui a pour effet de réduire les pertes d’énergie, cette boîte de vitesses automatique présente des temps de réaction et de réponse plus courts. Ainsi, la BMW Série 1 Coupé offre les sensations de conduite sportive typiques de cette voiture également dans la version à boîte automatique.

Train roulant sophistiqué à différentiel nouveau

Ainsi que le veut la philosophie de la marque BMW, la nouvelle BMW Série 1 Coupé applique la force du moteur à la chaussée par l’intermédiaire des roues arrière. Ce principe de construction – moteur à l’avant, entraînement à l’arrière – assure une traction optimale, une répartition des masses équilibrée, une exceptionnelle stabilité de trajectoire et un handling sûr. En outre, la séparation des zones de fonction entraînement et direction assure un comportement d’une agilité prononcée.
L’essieu arrière de la BMW Série 1 Coupé met en œuvre une construction à cinq bras adaptée aux exigences de moteur particulièrement performant et coupleux. Elle assure un guidage des roues d’une précision extrême. Ainsi, le réglage de la géométrie d’ensemble de la voiture garantit un haut niveau de performance. Par ailleurs, l’isolation acoustique de l’arbre de commande est optimale.
Le différentiel arrière du coupé appartient à une nouvelle génération de ponts optimisés au niveau de la facilité de fonctionnement. Grâce à des roulements à deux billes obliques utilisés pour la première fois, la température de service a été abaissée, tandis que cette température est par ailleurs plus rapidement atteinte grâce à la réduction de la capacité d’huile du carter de pont. Ces deux modifications améliorent les qualités de fonctionnement et de durée de vie. De plus, pour des dimensions réduites, les nouveaux différentiels arrière peuvent transmettre des forces d’environ 10 pour cent plus élevées.
La construction de l’essieu avant de la BMW Série 1 Coupé atteint également un niveau exceptionnel dans la catégorie des voitures compactes. L’essieu à biellettes de traction, jambes de suspension à double articulation et barre anti-roulis est pour l’essentiel en aluminium. Cette construction assure une association optimale entre une rigidité élevée et un poids réduit – ce qui, en plus de la stabilité élevée des bras oscillants et des biellettes ainsi que de la précision du guidage des roues, est également bénéfique pour les caractéristiques dynamiques.
Version d’accès à la gamme, la BMW 120d Coupé est dotée de jantes en alliage léger de 16 pouces tandis que la BMW 123d Coupé reçoit en série des jantes en alliage léger de 17 pouces. Dans les deux cas, les roues sont chaussées de pneus à la résistance au roulement réduite qui contribuent également à la réduction des consommations. En sa qualité de haut de gamme de la série, la BMW 135i Coupé reçoit des jantes en alliage léger de 18 pouces qui soulignent son caractère dynamique. En outre, la BMW 135i Coupé est dotée en série d’une suspension sport M et d’un système de freinage hautement performant constitué d’étriers fixes 6 pistons à l’avant et d’étriers fixes 2 pistons à l’arrière.

Précision de direction élevée grâce à la direction assistée électrique

Les nouvelles motorisations quatre cylindres de la BMW Série 1 Coupé sont dotées en série de la direction assistée électrique EPS (Electric Power Steering) à fonction Servotronic intégrée assurant une assistance de la direction asservie à la vitesse. L’assistance de direction électromagnétique EPS privilégie la précision de la direction à vitesse élevée et le confort à vitesse réduite. De plus, le nouveau système de direction a pour effet de réduire la consommation de carburant car, au contraire des systèmes mécaniques hydrauliques traditionnels, l’assistance à la direction est réalisée par un moteur électrique qui s’active seulement en cas de besoin, c’est-à-dire en cas de braquage réel.
En option, la BMW Série 1 Coupé peut recevoir la Direction Active, technologie unique au monde. Ce système adapte la démultiplication à la vitesse du moment. Ainsi, par exemple, les créneaux et manœuvres à faible vitesse ne nécessitent que des mouvements de braquage relativement réduits exigeant une application de force minimale. A vitesse plus élevée, la démultiplication est de moins en moins directe. De cette manière, le senti de la route est très précis et la tenue de route en ligne droite améliorée.

Des programmes de conduite dynamique pour une maîtrise parfaite de la voiture

Le train roulant de la BMW Série 1 Coupé souligne le caractère dynamique et sportif de la voiture. Il assure une précision élevée de direction et de conduite jusque dans les situations limites déterminées par les lois de la physique appliquées à la conduite. L’équipement de série intègre le système antiblocage (ABS) pour le système de freinage et le contrôle automatique de stabilité (ASC) qui s’oppose au patinage de l’une ou l’autre des roues motrices au démarrage. Egalement compris dans la dotation de série, le contrôle de freinage en virage (Cornering Break Control ou CBC) stabilise la voiture, en cas de nécessité, lors du freinage en courbe. Ces fonctions sont des composantes du système de régulation de la stabilité appelé contrôle dynamique de stabilité (DSC). Dans les situations de conduite particulièrement critiques, ce système s’oppose à l’embardée du train arrière (survirage) ou à la sortie de trajectoire des roues avant (sous-virage) par un effet de freinage ciblé sur certaines roues et par une réduction de la puissance du moteur, tout en conservant les caractéristiques dynamiques de la nouvelle BMW Série 1. Associé à la «Direction active» optionnelle, le système peut également éviter les embardées de la voiture, par exemple lors du freinage sur chaussée à coefficients d’adhérence variables, grâce à la génération d’impulsions de contre-braquage ciblées.
Sous-fonction du système DSC, le mode d’assistance dynamique à la motricité (Dynamic Traction Control ou DTC) est un système visant à optimiser la traction. En comparaison avec le réglage de base, il autorise un patinage plus élevé au niveau des roues motrices. Le mode DTC relève les seuils de réponse du DSC. Ainsi, par exemple, la voiture peut alors démarrer en neige profonde avec des roues patinant légèrement. Le mode DTC autorise en outre une accélération transversale encore plus élevée pouvant aller jusqu’à la dérive contrôlée en courbe. En cas de nécessité, le conducteur peut également désactiver complètement le système DSC.

Une fonction de blocage du différentiel commandée par logiciel améliore la traction de la BMW 135i Coupé et de la BMW 123d Coupé

Pour garantir la traction la meilleure possible au regard de la puissance élevée des moteurs et de leur couple puissant, la nouvelle BMW 135i Coupé et la nouvelle BMW 123d ont bénéficié de mesures d’amélioration de la traction spécialement développées à cet effet avec, comme priorité, l’assistance à un style de conduite résolument sportif, par exemple, lors d’accélérations en sortie de courbe ou de lacet. Pour améliorer la traction en mode «DSC Off», c’est-à-dire lorsque le contrôle dynamique de stabilité DSC est entièrement désactivé, lorsque les roues motrices patinent fortement, une fonction de blocage du différentiel commandée par logiciel les soumet à un effet de freinage ciblé et adapté améliorant la traction de la voiture sans influence négative sur son comportement directeur intrinsèque.
La nouvelle BMW 135i Coupé n’est pas seulement dotée d’un châssis-suspension sport de série. Le réglage des systèmes de contrôle de la stabilité ASC et DSC est également effectué tout exprès pour ce modèle en tenant compte de son caractère particulièrement sportif. En outre, le haut de gamme dispose d’un courbe caractéristique de pédale d’accélérateur à réaction plus spontanée.

Un standard de sécurité surpassant les normes internationales

Le concept de sécurité de la BMW Série 1 Coupé repose sur la solidité de la carrosserie commune à toutes les versions de la série. Grâce à la contribution apportée par des aciers hautement résistants, une structure de carrosserie spécifique à ce type de voiture et des éléments de déformation spéciaux, le coupé satisfait à toutes les prescriptions légales en vigueur sur les marchés internationaux et réunit les conditions lui permettant de remporter un excellent résultat dans tous les tests de protection des consommateurs du monde entier. Ainsi, par exemple, il faut s’attendre à le voir remporter les meilleures note dans le test de collision latérale de l’IIHS (Institut d’Assurance pour la Sécurité sur Autoroute aux Etats Unis).
Six airbags de série offrent une protection optimale aux occupants de la nouvelle BMW Série 1 Coupé. Les airbags frontaux se déclenchent en deux degrés selon la violence du choc. Des airbags latéraux intégrés dans les dossiers des sièges avant diminuent le risque de blessure dans la zone du tronc et du bassin en cas de collision latérale. Les airbags rideaux pour la tête logés dans le ciel de pavillon protègent les occupants des sièges avant aussi bien que les occupants assis à l’arrière.
En outre, la nouvelle BMW Série 1 Coupé est équipée en série de sièges aux qualités de résistance aux chocs optimisés. Des appuie-tête et des dossiers au capitonnage renforcé réduisent nettement le risque de blessure des occupants en cas d’impact à l’arrière du véhicule.
Tous les sièges sont équipés de ceintures automatiques trois points et d’appuie-tête. La fixation des ferrures de bouclage de ceinture est placée sur les cadres des sièges du conducteur et du passager avant. De ce fait, la ceinture repose toujours de manière optimale sur le bassin, indépendamment de la hauteur de siège réglée. La rétraction des pédales et la déformation ciblée du repose-pied en cas de choc frontal réduisent le risque de blessures aux pieds pour le conducteur.

Niveau de qualité premium jusque dans les détails de l’équipement

Par des détails d’équipement qui se rencontraient jusqu’à présent surtout dans les catégories supérieures, la BMW Série 1 Coupé souligne son caractère de qualité premium dans les domaines du confort et de la sécurité. Ainsi, les projecteurs principaux bi-xénon disponibles en option et l’éclairage directionnel adaptatif avec éclairage d’intersection intégré également optionnel permettent de rouler dans l’obscurité dans des conditions de sécurité encore plus élevées. Le dispositif d’éclairage diurne – réalisation caractéristique de la marque BMW au moyen de deux anneaux coronaires par projecteur – augmente la visibilité de la voiture dans des conditions de luminosité normale et diffuse. Les usagers de la route suivant la BMW Série 1 Coupé sont efficacement avertis d’une éventuelle manœuvre de freinage d’urgence par des feux de stop à optique DEL de série s’allumant en deux temps d’intensité différente. En outre, les sièges arrière sont dotés en
série de fixations ISOFIX pour sièges enfant.
Etant donné que les moteurs Diesel BMW modernes ne se distinguent plus guère des groupes à essence au niveau du déploiement de puissance et des émissions sonores, le risque d’erreur de carburant lors du ravitaillement à la pompe en cas de manque de familiarisation avec le véhicule – en cas d’utilisation d’une voiture de location par exemple – est réel. Sur la BMW 120d Coupé et la BMW 123d Coupé, la tubulure du réservoir est dotée d’un dispositif spécial s’opposant à une telle erreur. Cette protection contre les erreurs de carburant lors du ravitaillement à la pompe autorise le remplissage exclusivement au moyen du pistolet à gazole de diamètre plus important.

Système iDrive élargi et intégration de lecteurs MP3 externes

Le système de commande optionnel iDrive permet la commande aisée de toutes les fonctions secondaires et de confort concernant la communication, la climatisation, le divertissement et le système de navigation optionnel, au moyen du bouton de commande centrale appelé «Controller» – ou même par commande vocale en option. Sur la BMW Série 1 Coupé, le système iDrive est doté, en outre, de huit touches de fonctions favorites individuellement programmables permettant d’appeler directement, par simple pression sur un bouton, les fonctions utilisées avec une fréquence particulière – destinations du système de navigation, stations de radio ou numéros de téléphone enregistrés. Le système sensorique des touches souligne à l’écran TFT rabattable la fonction désirée au simple effleurement de la touche, avant la pression sur la touche. Ce système permet une sélection confortable et
sûre de la fonction désirée. L’opération peut être effectuée sans jamais quitter la route du regard.
Lorsque la BMW Série 1 Coupé n’est pas équipée d’un système de navigation, la place de l’écran TFT escamotable dans la zone supérieure du tableau de bord est utilisée pour un compartiment de rangement supplémentaire compris dans le pack de rangement optionnel. Ce compartiment est éclairé et doté d’un couvercle rabattable.
Les systèmes audio proposés pour la BMW Série 1 Coupé sont parmi les plus haut de gamme du segment. Pour répondre à tous les désirs individuels en matière de programme de divertissement, une interface USB permettant d’intégrer au système audio un iPod Apple, par exemple, est disponible en option, en complément de la connexion AUX de série. Il est également possible de raccorder un stick USB conventionnel afin d’écouter les fichiers audio enregistrés sur la mémoire via le système audio de la voiture.
Dans ces cas-là, la commande et la sélection des plages musicales sont effectuées via le «Controller» iDrive et l’écran. Si la voiture n’est pas équipée du système iDrive, la commande s’effectue directement via la radio. Si la voiture est équipée d’un accoudoir central, il est possible de loger le lecteur externe dans une pochette spéciale aménagée sous l’accoudoir central où il est protégé des dommages.

Sièges réglables en hauteur de série et banquette arrière rabattable

La dotation de série de la BMW Série 1 Coupé comprend des siège réglables en hauteur pour le conducteur et pour le passager avant ainsi que des lève-vitres électriques. Avec leurs douces lignes arrondies, les porte-cartes aménagés dans les garnitures de porte ainsi que la boîte à gants s’intègrent bien aux lignes du design intérieur – tout en offrant un espace de rangement plus important. Deux patères de série, sur les montants B, offrent la possibilité de suspendre vestes ou manteaux à portée de la main.
Les filets à documents optionnels pouvant équiper les dossiers des sièges avant et un compartiment de rangement de série entre les sièges arrière individuels augmentent encore les possibilités de rangement. Un sac à skis modulaire intégré dans la partie moyenne du dossier est disponible en option. Chose peu commune pour un coupé, le dossier de série des sièges arrière rabattable – selon un rapport 60/40 – permet d’augmenter le volume de chargement d’un coffre de 370 litres. Un filet à bagages de série ainsi que des anneaux d’arrimage repliables et des sangles à tendeur disponibles en option permettent d’arrimer les objets à transporter et de les assurer contre le glissement. En outre, une prise de 12 volts optionnelle installée dans la malle permet de raccorder des appareils externes, tels que glacière par exemple.

Encore plus de dynamisme et une optique encore plus typée grâce au pack sport M

Les conducteurs de la BMW Série 1 aux ambitions particulièrement sportives peuvent mettre encore plus en valeur les qualités optiques et dynamiques de leur voiture grâce aux options proposées au catalogue de la société BMW M GmbH. On trouve ainsi en option un pack sport M figurant déjà, en partie et sous une forme modifiée, dans l’équipement de série de la BMW 135i Coupé. Il comprend l’équipement aérodynamique M composé de pare-chocs avant et arrière ainsi que de bas de caisse et de projecteurs antibrouillard spéciaux. La couleur extérieure «bleu métallique Le Mans» est disponible exclusivement en association avec le pack sport M.
L’option «Shadow Line brillant» comprise dans le pack donne à l’optique de surface des fenêtres latérales une note particulièrement sportive. Le pack comprend également des jantes en alliage léger M de deux designs différents, avec des tailles de roue de 7 x 17 pouces à 8,5 x 18 pouces pour des pneus de dimension pouvant aller jusqu’à 245/35 R18.
Les sièges sport compris en série dans le pack sport M, au revêtement sport textile/simili-cuir spécial, offrant un soutien latéral supplémentaire, peuvent également être commandés en option dans la finition cuir Boston.
Entre autres éléments faisant partie intégrante du pack sport M également pour la BMW Série 1 Coupé, citons encore la suspension sport M assurant une motricité plus élevée et réduisant les mouvements de roulis de la voiture, les profilés de bas de caisse griffés M, le volant gainé cuir M et le repose-pied M pour le pied gauche du conducteur. Le soufflet du levier de vitesses et du frein à main ainsi que la poignée de frein à main sont réalisés en cuir nappa foulé de qualité supérieure. Le ciel de pavillon du pack sport M est de couleur anthracite. L’équipement intérieur contenu dans le pack est complété par des moulures décoratives en aluminium argent glacier soulignant le caractère sportif du poste de conduite.

BMW 135i Coupé :
moteur à essence de six cylindres en ligne à bi-turbo et injection directe («High Precision Injection»),
cylindrée : 2 979 cm3, puissance : 225 kW/306 ch à 5 800 min–1,
couple max. : 400 Nm à 1300–5 000 tr/min,
accélération (0–100 km/h) : 5,3 secondes,
vitesse maximale : 250 km/h (limitée par voie électronique),
consommation moyenne selon les normes européennes : 9,2 litres/100 kilomètres,
émissions de CO2 selon les normes européennes : 220 g/km.

BMW 123d Coupé :
moteur Diesel de quatre cylindres en ligne à double suralimentation «Variable Twin Turbo» et injection à rampe commune, filtre à particules diesel en série,
cylindrée : 1995 cm3, puissance : 150 kW/204 ch à 4 400 tr/min,
couple maximal : 400 Nm à 2 000–2 250 tr/min,
accélération (0–100 km/h) : 7,0 secondes, vitesse maximale : 238 km/h,
consommation moyenne selon les normes européennes : 5,2 litres/100 kilomètres,
émissions de CO2 selon les normes européennes : 138 g/km.

BMW 120d Coupé :
moteur Diesel de quatre cylindres en ligne à turbocompresseur de suralimentation et injection à rampe commune,
filtre à particules diesel en série,
cylindrée : 1995 cm3, puissance : 130 kW/177 ch à 4 000 tr/min,
couple maximal : 350 Nm à 1750–3 000 tr/min,
accélération (0–100 km/h) : 7,6 secondes, vitesse maximale : 228 km/h,
consommation moyenne selon les normes européennes : 4,8 litres/100 kilomètres,
émissions de CO2 selon les normes européennes : 128 g/km.