Z4 E85 Coupé Concept (2005) - Concept car - Fonds d'écran - BMWorld.fr - Le monde des BMW

Thème bmworld

Fond d'écran Z4 E85 Coupé Concept (2005)

Z4 E85 Coupé Concept (2005)
Pages: 1 2 Photos 01 à 20 Suivant
01 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
02 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
03 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
04 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
05 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
06 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
07 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
08 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
09 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
10 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
11 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
12 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
13 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
14 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
15 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
16 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
17 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
18 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
19 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
20 - Z4 E85 Coupé Concept (2005)
Pages: 1 2 Photos 01 à 20 Suivant

Z4 E85 Coupé Concept (2005)


C’est une première mondiale regorgeant d’émotions que BMW dévoile au Salon international de l’Automobile de Francfort : comme aucune autre voiture exposée, l’étude BMW Z4 Coupé incarne la devise du plus grand salon automobile au monde : «la voiture – fascination pure». La marque lance ainsi de nouvelles tendances techniques, stylistiques et architecturales. De par ses performances hors norme, l’étude symbolise les valeurs classiques de la marque BMW. Et vu la croissance inlassable du marché des voitures de sport de grand prestige au tempérament affirmé, la décision de lancer un coupé sport biplace susceptible de soulever autant d’émotions coule presque de source.

La performance d’une voiture de sport pur sang.
Le capot moteur ostentatoirement long, la «verrière» reculée et les porte-à-faux réduits à l’avant et à l’arrière visualisent de manière impressionnante les attributs BMW classiques : c’est un six cylindres en ligne monté en position longitudinale qui tourne sous le capot et transmet sa puissance à l’essieu arrière pour assurer un dynamisme maximal. Le long empattement et un centre de gravité qui paraît être placé bien en arrière s’y ajoutant, le coupé semble foncer irrésistiblement vers l’avant alors même qu’il est encore à l’arrêt.
L’étude est animée par le nouveau six cylindres en ligne de 3,0 litres délivrant une puissance de 195 kW (265 ch) et un couple maximal de 315 Nm.
Ce moteur devrait permettre au coupé d’abattre le sprint de zéro à 100 km/h en à peu près 5,7 secondes seulement et de filer à une vitesse maximale dépassant bien la limite de 250 km/h fixée aux BMW de série. Doté des systèmes d’aide à la conduite les plus modernes, de la direction à assistance électrique (EPS) ainsi que d’un système de freinage de hautes performances, le coupé autorise le conducteur à exploiter la puissance débitée de manière optimale et lui permet de la maîtriser en toute sécurité. Extrêmement rigide, la carrosserie est le gage d’un dynamisme parfait et assure en même temps une sécurité anticollision extraordinaire pour une voiture de sport.

Des contrastes sans compromis : le style reflète le dynamisme.
C’est avec une technique résolument sportive, tout axée sur la puissance que le coupé Z4 se voue au dynamisme. Et c’est de manière tout aussi résolue que les stylistes ont visualisé le dynamisme dans l’allure de la voiture.
Les contrastes créent la tension et la tension donne au style son dynamisme.

L’esthétisme fascinant de l’étude présentée au salon repose sur le langage des formes expressif du roadster BMW Z4. L’alternance entre des surfaces tantôt concaves tantôt convexes qui, en se rencontrant, forment des lignes saillantes, confère à la voiture non seulement une personnalité originale, mais un dynamisme qui pétille alors qu’elle est encore à l’arrêt. La fluidité de la ligne de toit identifie le coupé BMW Z4 comme un coupé classique dont le centre de gravité semble se trouver au niveau de l’essieu arrière. Le creux au milieu du toit renforce l’empreinte sportive de ce coupé classique.
La combinaison des éléments cités se traduit par un dynamisme porté vers l’avant. Le coupé paraît ramassé et rapide et dégage pourtant de l’élégance.
De par sa forme effilée, la partie vitrée de l’habitacle – que l’on appelle aussi «verrière» – fait fortement ressortir les passages de roue arrière qui paraissent ainsi vigoureux et musclés. Le béquet modelé, intégré au volet arrière, veille à des formes aérodynamiques idéales ; le troisième feu stop est incorporé au volet arrière sous le béquet. Le béquet et le feu soulignent en même temps la largeur de l’arrière.
Le joint du volet arrière longe discrètement les vitres latérales, puis épouse la ligne scapulaire. Le graphisme sportif distinguant les vitres latérales arrière avec le retour caractéristique vers l’avant, le «pli Hofmeister», reste ainsi entièrement intact même lorsque le volet arrière du coupé Z4 est ouvert.
Ce dernier ouvre l’accès à un volume de chargement respectable pour une voiture de sport.
La couleur de carrosserie «gris argenté glacier» composée en exclusivité pour l’étude confère au coupé l’éclat satiné d’une sculpture en aluminium massif. Se démarquant par leur effet tridimensionnel et un contraste plus foncé que la couleur de la carrosserie, les jantes en aluminium de 19 pouces soulignent l’impression globale musclée et ramassée. Elles ont été réalisées en exclusivité pour cette étude selon une technique de coulée sophistiquée.

Le dynamisme pour tous les sens : l’intérieur.
C’est avec un grand amour du détail que les stylistes experts des couleurs et de l’intérieur ont créé à bord une ambiance unique, à la mesure du coupé Z4. Des matériaux ultramodernes d’une qualité superbe sont mis en œuvre sur cette étude et n’existent que sur celle-ci. L’intérieur prestigieux préfigure ainsi l’avenir lointain de ce qui sera peut-être possible dans le design intérieur.
Comme sur l’extérieur, les contrastes se substituent aux compromis pour faire vibrer l’intérieur de dynamisme et de tension. Le traité des matériaux et des couleurs marie le caractère technique et sportif distinguant l’extérieur de l’étude avec des éléments doux et harmonieux à l’intérieur, créant ainsi un cocon de sérénité.

Sur les nombreux éléments en aluminium massif, le mat et le brillant se mettent en contraste et visualisent aussi la technicité du véhicule dans l’habitacle. En même temps, des nuances de cuir souple dans des tons marron chauds créent une sensation de sécurité à bord de cette machine à piloter. Technicité et froideur d’un côté, douceur et chaleur de l’autre – ici, ce n’est pas une contradiction, mais une alliance harmonieuse.
Des surfaces claires et sombres créent une alternance intéressante.
Le noir et la couleur délimitent les ensembles fonctionnels les uns des autres.
Le conducteur perçoit les surfaces noires à hauteur du bandeau des vitres comme une délimitation nette vers l’extérieur qui lui donne en même temps un sentiment de sécurité. Les contrastes et la luminosité de l’intérieur signalent ouverture et grandeur et, par là, une impression d’espace encore amplifiée par le jeu des couleurs sur la planche de bord et les surfaces décoratives.

Cuir verni et cuir tressé : reflet de la tradition et de la modernité.
Le cuir verni satiné et le cuir tressé classique et intemporel s’opposent au nubuck à l’aspect velouté. Les pédales en aluminium et la cave à pieds arborent des inserts de cuir robuste. Les associations de matériaux haut de gamme se retrouvent aussi dans l’aménagement du coffre présenté ici avec des bagages intégrés.

L’aluminium: un régal visuel et tactile.
L’intérieur ne porte pas seulement le cachet du cuir, mais aussi celui de l’aluminium poli et brossé. De par le contraste mat/brillant subtile, les éléments réalisés en ce matériau ont quelque chose de sculptural tout en étant hautement techniques. Les anneaux tridimensionnels cerclant les instruments ronds, les branches du volant, les ouvrants des portes et des bacs de rangement, les caches sur les poignées de porte, les boutons de réglage de la climatisation, les pédales ainsi que le seuil de chargement du coffre sont tous fraisés d’un seul bloc d’aluminium. Ces éléments en aluminium massif ne sont pas seulement un régal pour les yeux, mais aussi un plaisir au toucher.

Un concept-car ayant de bonnes chances sur le marché.
Taillée résolument à la mesure du conducteur aux ambitions sportives et de la conduite active, l’étude BMW Z4 Coupé donne aux occupants un contact plus direct avec la route et leur promet le plaisir de conduire à l’état pur.
En même temps, les technologies avancées mises en œuvre sur le moteur, la transmission et les liaisons au sol ainsi que pour la sécurité active répondent à l’ambition de l’acheteur de coupé d’être à la pointe du progrès technique.
Et vu qu’il s’agit d’une biplace, cette étude offre aussi suffisamment de place et un niveau de confort et de convivialité auquel même l’amateur enthousiaste de voitures de sport ne voudrait plus renoncer aujourd’hui.