M5 E60 Concept (2004) - Concept car - Fonds d'écran - BMWorld.fr - Le monde des BMW

Thème bmworld

Fond d'écran M5 E60 Concept (2004)

M5 E60 Concept (2004)
Photos 01 à 06
01 - M5 E60 Concept (2004)
02 - M5 E60 Concept (2004)
03 - M5 E60 Concept (2004)
04 - M5 E60 Concept (2004)
05 - M5 E60 Concept (2004)
06 - M5 E60 Concept (2004)
Photos 01 à 06

M5 E60 Concept (2004)


Cela fait déjà exactement 20 ans que la BMW M5 a initié un nouveau segment de marché que d’autres constructeurs ont repris à leur compte depuis.
Mais la M5 – l’archétype – est restée de loin la voiture la plus prisée dans le créneau des berlines vitaminées : les trois générations de ce modèle ont été vendues à plus de 35 000 unités, fabriquées d’abord à la main chez BMW M à Munich, puis sur la chaîne de montage de la série 5 à l’usine BMW de Dingolfing, pour sillonner les routes du monde.

Le secret du succès de la BMW M5 a été jusqu’à ce jour dans la synthèse réussie entre un look discret, mais pourtant musclé et un groupe motopropul-seur hautes performances pour créer une voiture de sport bénéficiant de la technologie de la Formule 1 et en même temps une berline offrant tout le confort.
Quant à ses qualités dynamiques, la BMW M5 a toujours su fixer de nouvelles références dans son segment. Elle ne s’est pas seulement distinguée par sa puissance élevée, mais aussi par la manière dont cette puissance – la puissance M – a été produite et débitée. Ses réserves paraissaient être inta-rissables et ont ouvert à cette automobile hors classe une dimension toute nouvelle en termes de facilité et d’agilité.

Les paramètres de la BMW M5 : performances, style et plaisir au volant.
Suite au lancement de la nouvelle génération de modèles au sein de la série 5, la gamme des modèles de la société BMW M est à l’heure actuelle dépourvue de BMW M5, même si la demande pour une automobile de ce type n’a jamais fléchi. C’est ainsi que les ingénieurs d’étude de BMW M ont procédé à une première mise en forme de leurs réflexions sur un éventuel successeur décliné de la nouvelle BMW série 5. L’automobile ainsi créée est une variation déjà fort avancée de ce thème passionnant : la BMW Concept M5. Cette voiture pourrait très bien reprendre et intégrer des suggestions pour un futur produit de série.

Se conformant parfaitement aux motifs d’achat exprimés par la clientèle exigeante qui tient tout particulièrement aux trois paramètres que sont les performances, le style et le plaisir au volant, la BMW Concept M5 vit des contrastes : du principe de la puissance maximale dissimulée sous une robe discrète, se démarquant pourtant de celle de la série 5.
Rien que par son style extérieur, la BMW Concept M5 affiche son indépen-dance par rapport à la nouvelle série 5 : boucliers avant et arrière modifiés, bas de caisse redéfinis, carrosserie légèrement surbaissée, ouïes latérales, des roues au look exclusif ainsi que les quatre embouts d’échappement typés M – voilà ce qui fait ressortir très clairement l’ambition ultrasportive de la voiture.

Le premier V10 à haut régime animant une berline.
Le cœur qui bat sous le capot de toute automobile M et, donc, sous celui d’une BMW Concept M5, doit être un moteur de hautes performances répondant au principe du moteur atmosphérique tournant à haut régime – une mécanique incarnant la référence du genre. Sur ce plan, BMW M présente la haute école de la construction des moteurs, un propulseur qui en veut.
Le chiffre cinq prévaut : 500 ch (368 kW) environ puisés dans une cylindrée de 5 litres et un couple maximal légèrement supérieur à 500 Newtons-mètres – ce sont les repères que BMW M viserait pour une éventuelle M5, nouveau cru.
Mais le chiffre dix n’est pas sans importance non plus, car pour la première fois dans l’histoire de BMW, on envisage d’équiper une automobile de série d’un dix cylindres à essence qui, de par sa sonorité et sa puissance, s’apparente à celui qui confère actuellement son entrain impétueux à la voiture de Formule 1 de BMW WilliamsF1, le bolide reconnu pour être la voiture la plus puissante du plateau.
Le moteur d’une BMW Concept M5 devrait pouvoir mobiliser d’énormes réserves pour conférer des performances routières vraiment remarquables à cette berline sport hors classe : les ingénieurs M pensent qu’il devrait permettre à la voiture d’abattre le sprint classique, à savoir le zéro à 100 km/h en nettement moins de 5 secondes et de parcourir le zéro à 200 km/h en 13 secondes environ.

Le caractère unique d’un moteur M n’est pas que dans sa puissance.
Pourtant, la valeur technologique de ce V10 de conception nouvelle ne devrait pas seulement s’exprimer par l’indication de sa force ou le seul débit de sa puissance, mais surtout par la manière dont cette puissance est produite et débitée. Sur la nouvelle BMW Concept M5 aussi, la puissance M devient une fois de plus la démonstration parfaite de ce qui est techniquement faisable et sensé.

Cette ambition ne s’exprime pas seulement par la forme très esthétique d’un moteur BMW de hautes performances. Sur ce moteur spécifique signé BMW M, des qualités M typiques, telles que le VANOS haute pression, les papillons individuels, une gestion moteur développée en interne – et reposant sur l’expérience acquise en Formule 1 – ainsi qu’une alimentation en huile gérée par la force transversale, figurent bien évidemment sur la liste des souhaits à exaucer.
D’une manière générale, les ingénieurs de BMW M attachent la plus grande importance non seulement au couple pur, mais surtout à la «poussée» comme signe d’une utilisation efficace du potentiel de puissance disponible et sans aucun doute très riche.
Par ailleurs, la BMW Concept M5 se démarque par le concept de transmission le plus innovant de sa catégorie : grâce à une solution grandiose pour la boîte de vitesses, une boîte SMG inédite à 7 rapports, le conducteur choisit entre des passages de rapports manuels ultrarapides et, au besoin, des changements de vitesses adaptés à des balades sereines. Cet exploit technique a également son origine en Formule 1 et est, donc, la preuve d’un effet de synergie.

Propulsion optimale, en ville comme sur le circuit du Nürburgring.
Les ingénieurs ayant développé la BMW Concept M5 ont bien évidemment mis un point d’honneur à construire la voiture la plus légère dans son environnement concurrentiel, car BMW voudrait pousser encore l’idée de la construction légère intelligente, afin d’atteindre une dynamique longitudinale et transversale élevée. Sur les nouvelles séries 5 et 6, BMW a déjà présenté une approche innovante pour la réalisation d’un bloc avant léger. Et c’est ainsi que les ingénieurs de BMW M cherchent à atteindre sur leur automobile le meilleur rapport poids/puissance du segment, tout en faisant intervenir leur énorme compétence en matière de liaisons au sol.
Se basant sur l’excellent train roulant tout aluminium de la nouvelle BMW série 5, complété par quelques éléments de la nouvelle BMW série 7, ils ont réglé la BMW Concept M5 de sorte qu’elle maîtrisera dans le confort tant de longues distances sur autoroute que la circulation en accordéon en ville, tout en faisant excellente figure sur la légendaire Boucle nord du Nürburgring. En plus d’un contrôle dynamique de la stabilité (DSC) spécifique, un autobloquant M variable – tel qu’on le trouve déjà sur la BMW M3 –
se porte garant d’une propulsion optimale de tous les instants.

A l’arrière, la BMW Concept M5 évolue sur des pneus spéciaux extralarges
de dimensions 285/35 ZR 19 montés sur des roues en alliage léger de 9½ pouces dessinées pour l’occasion. A l’avant, les roues de 8½ pouces chaussées de pneus de dimensions 255/40 ZR 19 sont guidées par une direction avec fonction Servotronic de série dont le réglage a été entièrement redéfini. Un système de freinage renforcé, spécialement développé
pour la BMW Concept M5, assure des décélérations à la hauteur de l’énorme puissance moteur de la voiture.

Une classe à part aussi de par la dotation.
Il va sans dire que la BMW Concept M5 présente, elle aussi, de nombreuses idées pour une dotation à la fois particulièrement exclusive et sportive.
Sans entrer dans les détails, on peut déjà dire que les clients exigeants de ce segment de marché spécifique découvriront une fois de plus des solutions tout à fait exceptionnelles.
Quand l’idée d’une nouvelle M5 de série sera-t-elle réalisée ? Pour l’heure, rien n’est encore décidé. Un éventuel successeur de la BMW M5 fort prisée pourrait cependant être décliné de la BMW Concept M5 ici présentée et apparaître dans le courant de l’année 2004.